Depuis ce 1er novembre, pour rentrer dans un restaurant au Luxembourg, il faut obligatoirement présenter son QR Code. L'autotest sur place n'existe plus.

C'est un des grands changements à entrer en vigueur ce lundi 1er novembre, au Luxembourg. Les restaurants, cafés, discothèques et hôtels qui, jusqu'à maintenant, pouvaient faire le choix d'imposer ou non le Covidcheck à leurs clients, ne l'ont plus. Ce régime est désormais imposé par la loi à l'intérieur des établissements. En extérieur, notamment en terrasse, il reste optionnel. Le système d'autotests est donc abandonné. Les clients doivent obligatoirement présenter une preuve de vaccination, de guérison ou un test certifié (PCR ou antigénique).

Pour certains restaurants, notamment les restaurants gastronomiques du pays, ce changement n'en est pas vraiment un dans la mesure où ils demandaient déjà à leurs clients de présenter leur QR Code, sans leur laisser l'option de passer un auto-test sur place. A la Cristallerie de l'Hôtel Le Place d'Armes par exemple, Fabrice Salvador, le chef, n'a jamais été séduit par le principe de l'auto-test.

"Faire un test dans le nez au restaurant, ce n'est pas très glamour... Dans 95% des cas, les clients venaient déjà avec leur document ou disposaient de l'application sur leur téléphone pour présenter leur QR Code" explique ainsi le chef de la Cristallerie.

D'autres accueillent cette nouvelle mesure avec plus de craintes. Au Pavillon Eden Rose de Kayl, le couple Caroline Esch et Valérian Prade se servaient toujours des auto-tests. "Beaucoup de nos clients ne sont pas vaccinés et certains nous ont déjà prévenus qu'ils ne reviendraient pas tout de suite..." explique le couple. "On ne sait pas vraiment à quoi s'attendre. Les tests certifiés sont désormais payants, ça m'étonnerait que les clients paient un test pour venir manger au restaurant. On dit qu'on ne force personne à se faire vacciner, mais indirectement, c'est quand même un peu le cas..."