Nizar El Hajjaoui, le pizzaïolo luxembourgeois vient d’être élu champion du monde, dans la catégorie calzone, cette pizza qui a la particularité d’être repliée en deux et cuite sous forme de chausson.

La pizza calzone championne du monde imaginée par Nizar se compose d’une base de fromage blanc-mascarpone truffé, de roulés de jambons d’Ardenne et reblochon, de figues sèches, noix et miel. Une recette et de subtiles associations qu’il a élaborées dans ses cuisines, au terme de nombreux essais. Cette coupe du monde de la pizza s’est déroulée mercredi dernier à Rome.

Il s'agit d'une consécration pour cet habitué des concours et qui, à 44 ans, a déjà engrangé plusieurs titres de champions du monde ces dernières années (depuis 2012), le plus mémorable avec sa fameuse pizza dessert aux fruits rouges surmontée d’un immense macaron. Une belle satisfaction et un peu de baume au cœur pour le restaurateur après des moments difficiles pour le métier vu la crise sanitaire

Nizar El Hajjaoui a commencé au bas de l’échelle, comme simple cuisinier, puis a suivi des formations de pizzaïolo en Italie avant de travailler dans des restaurants en province de Luxembourg. Puis il s’est spécialisé et s’est lancé dans les concours internationaux.

Fort de ses succès et de la reconnaissance accumulée, en 2015, il s’est mis à son compte et a ouvert son premier restaurant à Perlé (à la frontière luxembourgeoise, près de Martelange). Il a récemment ouvert un deuxième restaurant à Neufchâteau, lié à une exploitation où l’on produit de la véritable mozzarella di buffala et de la viande locale. Cette année, il a également repris le restaurant la Stradella à La Roche en Ardennes. Il privilégie les produits locaux dans ses assiettes.

Ce virtuose de la pizza dit apprendre encore tous les jours et impose sa marque de fabrique sous la bannière "Niz’Art". Sa pizza calzone championne du monde se retrouvera très prochainement à la carte de ses restaurants.