Le nouveau restaurant Qosqo sur la Place d'Armes à Luxembourg fait évoluer le concept de Chi-chi's qu'il remplace.

En septembre dernier, les restaurants Chi-chi's de Luxembourg fermaient leurs portes. À peine deux semaines plus tard, le Qosqo ouvrait au Kirchberg dans la galerie du Kinépolis.

Et ce jeudi, c'est le restaurant du centre de Luxembourg, sur la Place d'Armes qui rouvre sous la nouvelle enseigne Qosqo. Il ne s'agit désormais plus d'une franchise internationale, mais d'un concept maison, développé au Luxembourg qui brasse les standards de la cuisine sud-américaine.

Rien d'étonnant dans cette continuité thématique puisque derrière cette nouvelle adresse, on trouve Fred Locatelli, Pierre Scholer et Isabelle Wagner, les fondateurs de la société Happy Mex qui étaient déjà à la tête de Chi-chi's.

La petite bande qui "totalise 100 ans d'expérience dans la gastronomie", comme ils aiment à le rappeler, poursuit donc son exploration exotique. en élargissant les territoires gastronomiques du Mexique vers l'ensemble de l'Amérique du Sud.

Sur la carte, les burritos et le Chili con carne sont complétés par des ceviche, les calamars frits, les quesadillas, les wraps, les burgers et les viandes et poissons cuits sur le grill. Les recettes végétariennes ne sont pas oubliées avec des propositions sans viande pour les salades, les burritos ou les quesadillas.

"Notre concept propose une évasion ensoleillée à travers des plats variés, équilibrés, épicés et colorés", se targue Isabelle Wagner qui souligne que les produits utilisés sont "régionaux, frais et gourmands".

Si la variété est en effet au rendez-vous avec une gamme plus large de recettes, on regrette cependant que le concept ne soit pas poussé vers plus d'authenticité, en restant assez timoré sur les piments du chili con carne ou en utilisant un sirop pour la margarita.

Le plus réussi au Qosqo de la Place d'Armes est certainement le cadre: 100 places assises sur deux étages et ses 100 places en terrasse dans un décors coloré, confortable, frais et jeune qui joue à fond les codes sud-américains.

Au deuxième étage, le bar avec ses canapés et ses tables hautes est appelé à accueillir les groupes en goguette et les apéros à rallonge avec cocktails et tapas.