Vous vous êtes promis un mois de janvier sans alcool, mais il fallait bien enterrer l'année 2019. La Saint-Sylvestre fût particulièrement arrosée? Quelques astuces vous aideront à vous remettre sur pied.

Les excès des fêtes vous mettent le cœur au bord des lèvres et il y a comme des lutins qui creusent dans votre crâne... Pas de doute: c'est la gueule de bois. Chacun y va de son idée "détox" plus ou moins bonne - dont la pire est de boire une bière pour "soigner le mal par le mal" - mais les symptômes étant précis, les remèdes le sont aussi.

1. BOIRE (DE L'EAU)

Pour pallier la déshydratation liée à l’absorption d'alcool, il est conseillé de boire de l'eau en soirée, avant d'aller se coucher et au lever. La règle numéro 1 après une soirée un peu trop arrosée est de s'hydrater. Boire de l'eau, beaucoup d'eau. Encore un verre.

Pour varier les plaisirs, on peut aussi boire du thé. Et le mieux est de le combiner avec du citron, pour ses vertus digestives et anti-vomissements, et du miel pour aider le corps à métaboliser plus rapidement l'alcool et faire remonter le taux de glucose dans le sang. Sans compter qu’il apaise votre gorge, ce qui peut s’avérer utile si vous avez pris froid… ou chanté un peu trop fort.

On peut aussi prendre un bouillon de légumes ou de poule. C'est léger et nourrissant.

2. REPOS, MAIS PAS TROP

Seul le temps permet d'éliminer l'alcool. Selon l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), "l'alcoolémie commence à baisser 1 h après le dernier verre et il faut compter environ 1 h 30 pour éliminer chaque verre d'alcool." La consommation d'alcool rime généralement avec courte nuit. Il faudra donc se ménager et écouter ses besoins en sommeil. Baisser la lumière et se laisser bercer.

Cependant, n’hésitez pas à sortir vous oxygéner et à marcher une trentaine de minutes. Un peu d'exercice vous fera le plus grand bien.

3. MANGER LÉGER

Au cours de la soirée arrosée, l'organisme a dû faire face à l'arrivée massive d'éthanol dans le sang. Le foie a dû concentrer tous ses efforts pour le supprimer, ce qui consomme de l'énergie sous forme de sucres et de protéines pour cette tâche. Pour faire remonter la glycémie, on ira vers des aliments riches en sucres comme les fruits ou les céréales: un bol de muesli avec des morceaux de bananes (riche en potassium) avec un verre de jus de tomate ou de betterave (pour les effets antioxydants)

Contrairement à la croyance populaire, manger des plats gras (fast-food, pizza...) est certes réconfortant, mais peu indiqué, car ces aliments vont surcharger votre foie déjà mis à rude épreuve. On privilégiera les plats légers. Les œufs sont de bons amis du lendemain. Ils contiennent de la cystéine, un acide aminé qui détruit l'acétone, la toxine produite lors de la destruction de l'éthanol.

4. LES AIDES NATURELLES

Pour soulager cette désagréable impression de tête lourde et douloureuse, la menthe poivrée est efficace. On applique une goutte d'huile essentielle de menthe poivrée sur les tempes, en s'éloignant au maximum des yeux, et on masse par mouvements circulaires.

Grâce à ses nombreuses vertus, notamment anti-vomitif, le gingembre peut soulager les nausées. On le consomme frais, en le laissant infuser dans une tasse d'eau chaude ou dans une tisane.

L'alcool irritant la muqueuse gastrique en augmentant son acidité, les brûlures d'estomac ne sont pas rares le lendemain… Pour y remédier, le bicarbonate de soude peut s'avérer efficace. Ce produit va neutraliser cette acidité responsable des aigreurs d'estomac. Dans un verre d'eau, on mélange une cuillère à café de bicarbonate de soude, à renouveler dans la journée si nécessaire.

Parmi les maux de ventre souvent constatés après ces excès, on retrouve également les ballonnements. Pour éviter ces petits désagréments, on opte pour du charbon actif. Ce complément alimentaire, souvent recommandé en cas de gastro-entérite, agit comme une éponge grâce à son action absorbante. Il permet ainsi d'éliminer les éléments toxiques présents dans l'organisme. Le charbon actif se présente soit sous forme de gélules, ou de poudre, à diluer dans un grand verre d'eau.

5. UN COUP DE POUCE CHIMIQUE

Pour aider à faire partir le mal de tête, les médicaments à base d'Ibuprofène et de vitamine C peuvent faire du bien. En revanche l’acide acétylsalicylique (aspirine) qui irrite l’estomac et l'acétaminophène qui solliciterait trop votre foie déjà bien occupé sont à proscrire.