Les Français sont devenus à Chambord (Loir-et-Cher) champions du monde de dégustation de vin à l'aveugle, devant une équipe chinoise et une de Taïwan.

Cette compétition, organisée pour la 7e année consécutive par la Revue des vins de France, s'est déroulée dans une salle du célèbre château de Chambord.

Vingt-sept équipes, généralement championnes dans leur pays, étaient venues tenter d'identifier douze vins - six blancs et six rouges - sélectionnés dans le monde entier.

Par groupe de quatre dirigé par un coach qui n'avait pas même le droit de sentir leurs verres, les compétiteurs ont toute la matinée inhalé les odeurs, contemplé les robes et testé les saveurs de vins venus d'Italie, de Chine, de Grèce, des Etats-unis et de France.

Ils devaient deviner cépages, pays d'origine, appellation, producteur et année de production.

La plupart des participants recrachaient au fur et à mesure, grignotant un morceau de pain ou buvant un peu d'eau entre deux gorgées, avant de comparer leurs impressions gustatives avec leur équipe, puis de s'entendre avec le coach pour affirmer les choix.

"Il ne faut surtout pas intellectualiser", a expliqué David Fontaine, président des sommeliers du Val-de-Loire, venu servir les équipes, essentiellement des hommes qui représentent trois quarts des compétiteurs.

Peu ont fait "carton plein" mais l'équipe de Chine, championne en 2016, sélectionnée par Brice Leboucq, un Français installé en Chine, a fait bonne impression. Selon M. Leboucq, "ils apprennent vite et on y assiste à la naissance de futurs grands terroirs".

D'après la Revue des vins de France, il s'agit de la deuxième victoire française après celle de 2014. Les Français étaient arrivés troisièmes de la compétition en 2018.

Cinq nouvelles formations ont participé à leur première compétition cette année: l’Ukraine, le Kazakhstan, la Roumanie, l’Estonie et le Portugal.

La Belgique, qui avait gagné l'an passé, a fini au pied du podium cette année, à la 4e place, tandis que l'équipe italienne a fini dernière, d'après la même source.