Le restaurant "Chi-chi's" du Kirchberg a vite trouvé son remplaçant: il s'agit du "QoSQo", qui ouvre ses portes lundi.

Adiós la cuisine Tex-Mex du "Chi-chi's" et bienvenido aux plats d'Amérique latine du "QoSQo", le nouveau bistro de la galerie Kinepolis au Kirchberg. Celui-ci ouvre officiellement ses portes ce lundi 14 octobre, deux semaines après la fermeture définitive du Chi-chi's. La carte, doublée en espagnol, fait la part belle à la ceviche de dorade, au saumon grillé, aux ribs, à la côte de boeuf (chuleton) tantôt rehaussés de citron vert, de coriandre, de cumin ou de piment d'espelette.

Pour rôder les cuisines et tester ses plats, le bistro latino a organisé trois jours de dégustation, uniquement sur invitation, vendredi, samedi et dimanche. Voilà pourquoi, à travers les vitrines du restaurant, on peut d'ores et déjà voir des personnes goûter à cette nouvelle cuisine, qui est passée du Mexique avec Chi-chi's à toute l'Amérique Latine chez QoSQo.

Derrière ce nouveau bistro, on retrouve les mêmes personnes qui étaient derrière le restaurant Tex-Mex: à savoir Isabelle Wagner et Frédéric Locatelli, du groupe Happy Mex. "Ça fait deux ans qu'on est sur ce projet" précise le deuxième, également administrateur délégué et dans le milieu de la restauration depuis 33 ans.

"On est monté en gamme, on a changé tous les ingrédients. En passant sur tout le continent, on veut que les gens s'évadent" affirme Isabelle Wagner. Certes, certains plats proposés par le Chi-chi's, comme les burritos, sont également proposés par le QoSQo, "mais leur recette a été changée, on n'est plus sur le même produit" corrigent les gérants.

Si l'on retrouve les mêmes personnes dans ce bistro, c'est aussi parce que les 80 employés du groupe sont toujours là. "Aucun d'entre eux n'a été licencié" insiste t-on. Tous ont suivi une nouvelle formation. Une vingtaine, qui a pu prendre ses congés, attend simplement que le deuxième QoSQo ouvre ses portes Place d'Armes, en remplacement du Chi-chi's du centre-ville, fermé depuis la fin septembre après une trentaine d'années d'activité. Celui-ci, qui bénéficie de travaux plus conséquents qu'au Kirchberg, rouvrira ses portes pour les fêtes de fin d'année. À ce moment-là, les 80 employés seront dispatchés dans les deux bistros.

"On voulait donner du renouveau à ces deux restaurants, qui sont situés à des endroits touristiques et/ou très fréquentés, conclut Frédéric Locatelli. On a signé pour neuf ans. Pour nous, c'est un nouveau départ!"

Fermé depuis la fin septembre pour travaux, le Chi-chi's de la Place d'Armes deviendra le QoSQo dès les fêtes de fin d'année. / © Raphaël Ferber/RTL - 5minutes