Les Belges consomment de plus en plus de boissons non alcoolisés, que ce soit en grande surface ou au restaurant.

"Niveau bière sans alcool, et aussi les bières Low alcool, on voit qu'il y a plus ou moins une augmentation de 15%", indique Guy Dewulf, porte-parole de la fédération belge des distributeurs en boissons.

Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène. Première raison: le consommateur belge mise sur la qualité.

"Le goût et la qualité de ce type de bière se sont beaucoup améliorés si on les compare aux premières expériences des années '80", raconte Nathalie Poissonnier, porte-parole de la fédération des brasseurs belges.

UNE QUESTION DE SANTÉ

"Depuis quelques années, j'ai arrêté. Finalement, j'en bois plus. J'ai pu trouver d'autres choses qui me plaisaient", témoigne une femme.

Une meilleure sensibilisation du consommateur au sujet de son alimentation joue en faveur de ce type de produits, explique Nathalie Poissonnier.

Les campagnes de prévention et contrôles sur la route ont aussi un impact important. Cette hausse de consommation en boissons sans alcools peut donc s’expliquer par une sécurité routière renforcée.

Le nombre de contrôles positifs effectués par la police est en diminution. Seulement pour l’année 2018, le nombre a chuté à 1,9%.