Au sein du parc de Kayl, le Pavillon Madeleine de Lea Linster cède sa place au Pavillon Eden Rose où officie Caroline Esch.

On avait suivi Caroline Esch quand elle s'est vu attribuer la concession du pavillon au sein du Parc de Kayl. Après quelques mois de travaux, le restaurant a ouvert ses portes et accueille ses clients depuis quelques semaines. Le cadre a été simplement rafraîchi - nouveau parquet, nouveau comptoir, peinture - mais l'esprit des lieux est conservé.

Nous avons pu tester le restaurant un jour de grand beau temps pour profiter de la terrasse particulièrement agréable au milieu de la verdure du parc.

Caroline a confié les fourneaux à un chef pour se concentrer sur l'accueil et le service. Elle peut ainsi rencontrer ses clients et détailler son offre.

La carte est courte - trois entrées, cinq plats - et comprend des classiques indémodables qui évolueront au fil des saisons. Salade de chèvre, bruschetta de tomate et velouté de carottes sont suivis par un suprême de volaille à la sauce champignon, un poisson du moment, une entrecôte, une assiette de jambons ou un camembert au four qui plaira aux végétariens. A la carte s'ajoute un plat du jour et des suggestions du moment.

Ce n'est pas d'une folle originalité, mais les produits sont de qualité et les cuissons maîtrisées, attention cependant à l’assaisonnement.

On aime particulièrement la vaisselle chinée et dépareillée qui donne un air "vintage" aux assiettes. La sauce servie à part dans une saucière ajoute un clin d’œil dans l'esprit "cuisine de chez mamie" du meilleur effet.

Côté dessert, on découvrira les pâtisseries sans gluten - spécialités de la maison - mais aussi des glaces artisanales venues des Alpes.

À noter que le restaurant est ouvert tout au long de l'après-midi pour y servir des snacks (jambon, croque, desserts).