La scène se déroule parfois dans la cour de récréation de l'établissement scolaire de ses enfants.

Sheryl Wynne, une britannique de 39 ans qui vit à Wakefield, a tenu à raconter son histoire, quelque peu atypique, au "Daily Mail". Cette maman continue d'allaiter ses enfants, Riley et Mylo, respectivement âgés de 6 et 5 ans, avant et après l'école, le jour et la nuit, et même, dans la cours de récréation. Une pratique qui peut sembler étrange pour beaucoup, vu l'âge des enfants, mais qui est tout à fait normale pour Sheryl Wynne et ses garçons.

Une relation plus forte 

Pour cette maman, "le lait est l'outil parental ultime" puisqu'il apaise les enfants et les réconforte. D'ailleurs, si elle continue de les nourrir au sein, c'est parce qu'ils le demandent et qu'elle respecte leur décision. A l’origine, elle voulait arrêter à leurs 3 ans, mais elle a fini par continuer. "Cela n'a jamais semblé juste d'arrêter d'allaiter. C’est ce qu’ils demandent et c’est biologiquement normal même si c’est rare dans la société", a déclaré l'enseignante de la pratique d'HypnoAccouchement.

Et selon ses estimations, le plus âgé, Riley, devrait arrêter à 10 ans : "Le choix n'est pas seulement le mien, c'est une relation parce que c'est quelque chose que nous faisons ensemble. Ça nous a rapprochés. Ils savent qu'ils peuvent venir me voir et être réconfortés à tout moment", a-t-elle déclaré à nos confrères.

Mais cela ne l'empêche pas d'avoir des réflexions et commentaires négatifs. Et ce, même de la part de sa famille où certains membres se demandent si le comportement de Riley et Mylo n’est pas lié à cette pratique. "Les gens se prennent pour des experts des enfants des autres, mais je ne le fais pas à l'aveuglette, même si je suis mon instinct à bien des égards. Riley et Mylo comprennent le regard des gens. Mon aîné ne demande pas le sein quand nous sortons parce qu'il sait que d'autres personnes le verront, mais il le fera entre quatre murs, tandis que mon plus jeune est confiant", explique-t-elle.

Un traumas derrière cet acte

Non seulement il est difficile pour Riley et Mylo de lâcher leur mère, mais Sheryl n'aime pas vraiment lâcher prise non plus. La raison est la naissance de Riley, qu'elle a vécu comme un traumatisme : "J'ai eu une naissance traumatisante, je me sentais comme un échec. Je pensais que je n'avais pas bien fait les choses". Seul l'allaitement a aidé à établir un lien avec ses enfants. Et cela deviendrait chaque jour plus intime à travers le lait maternel et le contact, a-t-elle expliqué à nos confrères: "C'est une partie importante de notre relation et c'est la principale raison pour laquelle nous continuons à allaiter", a conclut Sheryl Wynne.