Baptisé l'ovniport, le premier terrain d'atterrissage pour ovnis a été construit en France, près du bassin d'Arcachon, et il attend les extraterrestres depuis 1976.

Arès, une petite ville du bassin d'Arcachon, est dotée de nombreux équipement pour accueillir les touristes, mais l'un d'entre eux n'est vraiment pas commun et s'adresse à des touristes venus de très très loin. L'ovniport! Un aéroport pour soucoupes volantes. L'information est on ne peux plus sérieuse et véridique. On vous explique toute l'histoire.

En 1976, quelques citoyens d'Arès dont un dénommé Robert Cotten, électronicien à l'aéroport de Mérignac et passionné d'ovnis, se demandaient pourquoi les petits hommes verts dont on parlait tant à l'époque n'atterrissaient jamais?

La réponse tombait sous le sens: aucun ovniport n'existait pour les accueillir. Une pétition fut alors adressée au conseil municipal, et le maire de l'époque, Christian Raymond, décida de répondre favorablement à cette demande insolite. Le conseil municipal approuve le projet et décide même d'exonérer de taxe d'atterrissage les premiers visiteurs extraterrestres.

RTL

© David Remazeilles

Le 15 août 1976, la municipalité a inauguré en grandes pompes le premier "ovniport". La blague estivale a rapidement fait le buzz comme on ne disait pas encore à cette époque. La commune d'Arès a beaucoup fait parler d'elle dans le monde entier.

À défaut de petits hommes verts l'ovniport a fait débarquer de nombreux touristes. Sur les 15.000 à 20.000 touristes de passage chaque année, ils seraient très nombreux à venir visiter l'infrastructure insolite.

Mais Arès attend toujours ses petits hommes verts. Pour le moment, l’Office de Tourisme n’a pas encore comptabilisé de visiteurs venus d'autres planètes, ou alors ils se font très discrets. Et sur la stèle de l'ovniport, on peut lire l'inscription en gascon "Que vos atendem totjorn" ce qui signifie "Nous vous attendons toujours".

RTL

© David Remazeilles