La vague de froid qui touche actuellement l'Amérique du Nord a figé en partie dans la glace les célèbres chutes du Niagara.

L'air polaire descendu de l'Arctique a permis un phénomène rare et plutôt spectaculaire. Les chutes du Niagara, à la frontière américano-canadienne, sont en partie gelées. Un évènement qui ne peut avoir lieu que si les températures extérieures tombent en dessous des -5°C.

Il faut au moins ça pour figer les chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord, avec un débit de plus de 2.800 tonnes d'eau par seconde. La vague de froid est venue sublimer un peu plus ce paysage déjà féerique en temps normal.