Selon une étude du site de rencontres extra-conjugales "Gleeden", le mois de septembre est également synonyme d'adultère.

La plateforme de rencontres, qui compte environ sept millions de membres, a enregistré une forte hausse des connexions et des inscriptions lors de la première semaine du mois de septembre. 64 pourcents des membres interrogés dans cette étude ont avoué avoir revu leur amant ou leur maîtresse dès les premiers jours de septembre.

Il faut dire que la frustration semblait être assez élevée au sein de nombreux couples qui ont dû vivre ensemble, 24 heures sur 24 depuis le mois de mars. 71 pourcents des personnes interrogées par le site ont ainsi déclaré se disputer plus souvent avec leur conjoint(e) qu'avant le confinement. Les vacances d'été sont également venues renforcer ce sentiment d'irritation.

Autre effet du confinement: 68 pourcents des 9.000 membres du site en France et en Belgique ont affirmé avoir hâte de retourner travailler. Pour 74 pourcents d'entre eux, il s'agit d'un moyen de s'éloigner de sa moitié. 68 pourcents ont déclaré avoir besoin de moments de solitude alors que seulement 33 pourcents affirment avoir vraiment envie de retrouver les collègues de travail.

Entre la fin août et le début du mois de septembre, l'activité du site a littéralement explosé avec une hausse de 472 pourcents. Une manière peut-être de renouer avec les bonnes vieilles habitudes, comme le souligne la plateforme de rencontres qui a enregistré le plus grand nombre de nouvelles inscriptions depuis sa création en 2009. Le site souligne néanmoins que ce pic est observé chaque année à la rentrée.

Un mois de septembre qui n'est donc pas propice aux couples heureux puisque c'est également l'un des mois pendant lesquels le plus grand nombre de divorces est constaté.

A chacun sa rentrée, donc.