La France, si fière de ses croissants, ferait bien de mieux regarder ce qui se passe dans ses boulangeries, dénonce un artisan qui défend le fait-maison.

C'est un boulanger qui dérange beaucoup de membres de sa profession: le Nicois Frédéric Roy défend les viennoiseries faites maison et plaide pour l'instauration d'un label, comme pour le pain!

Une prise de position qui déplaît chez certains boulangers et en particulier à la confédération nationale de la boulangerie pâtisserie.

L'homme, qui s'était déjà fait connaître en lançant une carte interactive, affirme que "80% des artisans boulangers vendent des viennoiseries industrielles". Des chiffres fantaisistes, rétorque la confédération.

Frédéric Roy se présente comme un "Artisan-boulanger Nicois militant pour la conservation de notre patrimoine culinaire et porte parole de la charte st honoré représentant pres de 600 boulangers". Il a reçu le soutien de nombreux confrères.