Est-ce une croyance populaire? Est-ce que les arracher est une bonne idée? Intéressons-nous à cette catégorie particulière de cheveux blancs: les prématurés!

DITES MERCI (OU PAS) À LA GÉNÉTIQUE

Commençons par une évidence: les cheveux blancs ou gris, c'est naturel, et ce n'est pas grave. Ils ne sont pas causés par un pigment de couleur grise ou blanche, mais au contraire par un manque de pigmentation de la mélanine.

Et les causes les plus communes de ce blanchiment sont le vieillissement (ça, c'est pour tout le monde) et la génétique (ça, c'est la loterie de la vie, dites merci à vos parents!).

Plus rarement, des maladies génétiques peuvent entraîner un blanchiment des cheveux: l'albinisme, la maladie de Menkès (défaut d'absorption du cuivre), un déficit en vitamine B12...

Mais intéressons-nous en particulier à une autre "race" de poils blancs: les prématurés.

PERDRE SES NERFS, C'EST AUSSI PERDRE SES CHEVEUX

Oui, l'expression populaire "se faire les cheveux blancs" est vieille comme le monde. Mais encore fallait-il prouver le lien entre stress et cheveux. C'est désormais chose faite, rapporte le médecin Michel Cymes dans sa chronique sur RTL.

Si vous découvrez un matin devant votre glace un poil blanc inattendu, "il y a fort à parier qu’il soit en lien avec votre stress" écrit-il. Et ça, "ce sont des chercheurs brésiliens et américains qui l’affirment, au terme d’une étude menée sur des souris et publiée dans la revue Nature, ce qui est un gage de qualité".

La clé de l’affaire, poursuit-il, c’est le système nerveux sympathique, celui qui nous permet de respirer et qui gère les battements de notre cœur. "Si ce système nerveux sympathique n’est pas là, c’est la catastrophe".

Or, quand vous êtes stressés, "les nerfs impliqués dans ce système lâchent des neurotransmetteurs comme l’adrénaline ou la noradrénaline. Ces hormones suractivent les cellules-souches qui produisent le pigment des cheveux et au bout de quelques jours, ces cellules disparaissent." Et c’est irréversible, prévient-il. Bref, une fois ces cellules disparues, vous pouvez dire bye-bye à la couleur de vos cheveux.

Il existe également une croyance populaire qui prétend qu'un choc émotionnel violent peut blanchir l'ensemble des cheveux, en une seule nuit. Cependant, il n’existe aucune preuve scientifique de ce phénomène!

MESSAGE POUR MA FEMME: NE LES ARRACHE PLUS!

Il se trouve justement qu'il y a quelques jours, ma femme a tiré malicieusement sur un poil blanc dans ma barbe. Il lui gâchait visiblement le paysage...

Eh bien, c'est inutile! "Ça ne sert strictement à rien. Il repoussera, toujours plus blanc" prévient Michel Cymes. En revanche, "la légende qui veut que quand on arrache un cheveu blanc, on accélère la pousse d’autres cheveux blancs, ne tient pas la route. C’est juste une croyance entretenue par certains blogs alors que l’explication est toute simple: à partir du moment où vous repérez un cheveu blanc, c’est que ses petits copains ne vont pas tarder à arriver."

Bref, lâchez la pince à épiler, et laissez la nature faire son travail. En plus, il paraît que les cheveux blancs, c'est canon (dixit des magazines féminins, qui ont toujours raison, c'est bien connu). Et si vous le vivez trop mal, il reste toujours la coloration... qui peut abîmer vos cheveux!