La propriétaire d'un appartement à Paris, mis en location sur Airbnb, a réalisé qu'un film porno avait été tourné chez elle sans son autorisation.

Marie, une Parisienne, a vécu en 2017 une expérience dont elle se serait bien passée. Elle louait régulièrement son appartement sur Airbnb. Et d'habitude, pas de problème. Mais la dernière fois, elle s'est rendu compte que son appartement avait servi de décor pour… un film pornographique.

Marie avait récupéré ses clés après la location de 5 jours. Pas de dégât constaté mais une semaine plus tard, le gardien de son immeuble sonne chez elle. "Il m'a averti que des voisins s'étaient plaints de nuisances sonores à caractère sexuel".

En réalité, "c'était pour un film porno" signé Jacquie et Michel (une des plus grandes entreprises françaises actives dans le domaine). "On a été voir sur leur site, et on est tombé sur la vidéo et on reconnait très bien ma terrasse".

Marie a porté plainte contre le site Jacquie et Michel, mais elle a perdu en première instance. Airbnb a fait un geste: 3.740 euros lui ont été versés à titre de dommages matériels. La victime a acheté un nouveau canapé et un nouveau tapis. Airbnb a retiré le compte de la locataire de la plateforme.

"Je me suis sentie souillée, ça a été très compliqué, je n'ai plus pu aller chez moi pendant des semaines. Je ne savais plus où m'asseoir, ni quoi regarder. C'est terriblement traumatisant".

Marie ne loue plus son appartement sur Airbnb et a porté plainte contre l'actrice qui a effectué la réservation. Elle lui demande des dommages pour préjudice moral et atteinte à la vie privée puisque la vidéo tournée chez elle a été visionnée plus de 3 millions de fois…