Le Grand-Duché est connu pour son plurilinguisme. Mais quand faut-il enseigner quelle langue ?

En réaction à l'annonce du ministre de l'Éducation, Claude Meisch, de débuter l'apprentissage du français dès la crèche, l'enseignant Jacques Dahm a lancé une pétition, dont l'objectif est de contrecarrer les plans du ministre. La pétition 785 a déjà recueilli 3.735 signatures.

La problématique de la langue ne laisse pas les citoyens indifférents. Selon le Statec, le luxembourgeois est la langue la plus parlée dans le pays. Mais certains enfants qui arrivent à la crèche, ont une autre langue maternelle, et doivent donc déjà y apprendre le luxembourgeois. Introduire le français comme deuxième langue ou même troisième pour certains d'entre eux, entraînera plus tard la confusion chez les petits, quand débutera l'alphabétisation en allemand, selon l'enseignant Jacques Dahm.

Un enfant aurait besoin avant tout d'une base solide dans sa langue maternelle, qu'il s'agisse du luxembourgeois ou d'une autre langue. “Step by Step”, étape par étape, est le maître mot de la pétition de cet enseignant.  La pétition peut être signée sur le site de la Chambre jusqu'au 24 avril.

Réaction du ministre de l‘Education

L’approche linguistique sera mieux régulée dans les crèches à la rentrée prochaine, mais il ne s’agit pas seulement du français. Il ne pourra plus arriver que des enfants ne soient pas du tout en contact avec la langue luxembourgeoise comme c'est le cas dans certaines crèches, a déclaré le ministre Claude Meisch.

En plus du luxembourgeois, les petits seront familiarisés au français dès la crèche. Des chansons ou des comptines en français, aideront à amener les enfants à un certain niveau. Ainsi, le cours de français du cycle 2.2, l’ancienne deuxième année primaire, n’affectera plus si lourdement les élèves. L’alphabétisation en français n’est pas prévue au cycle 2, d’après le ministre. Le cours de français devrait cependant être adapté aux nouvelles capacités des enfants. Le projet prévoit concrètement que l’une ou l’autre activité sera pratiquée en français au cycle 2 afin de faire progresser le français parlé, en-dehors de la lecture et de l’écriture.