Les représentants ont démontré à l'aide de 4 exemples que les décisions étaient prises à l'insu des habitants.

"Le Collège échevinal fait un peu ce qu'il veut et sa communication reste très chaotique" d'après déi Lénk qui ne sont pas d'accord avec "le massacre des arbres dans le quartier Wobrécken", avec le PAP, "Structure d'accueil DPI" à Neiduerf, avec le projet "Portal Eent" dans le quartier Ouest d'Esch-sur- Alzette et enfin avec la réaffectation prévue de la salle de cinéma Ariston.

© RTL Télé Lëtzebuerg / Luc Rollmann

© RTL Télé Lëtzebuerg / Luc Rollmann

© Frank Elsen/RTL

"Il y a le sentiment latent que les décisions seraient prises au dépourvu des gens, ce qui a pour conséquence de réduire la participation des citoyens" a annoncé le député Marc Baum vendredi matin lorsque des membres eschois de la Gauche ont discuté à propos des différents projets du Collège échevinal de la métropole du Minette.
Pour le conseiler communal, les agissements du Collège échevinal au quotidien devraient faire l'objet d'une discussion.

Le Collège échevinal fait ce qui lui plaît et leur communication reste très chaotique selon Marc Baum. L'exemple le plus récent serait celui du "Bammassaker", le "massacre des arbres" dans le Quartier Wobrécken. Des arbres ont été abattus sur 200 mètres le long du Boulevard Grande-Duchesse Charlotte pour installer une conduite de gaz. Les gens ont été scandalisés, surtout parce qu'il n'y a eu aucune réunion d'information au préalable.

Le PAP à Neiduerf constitue un autre problème pour déi Lénk. Laurent Biltgen a expliqué qu'il fallait démolir un bloc de maisons dans la rue pour pouvoir réaliser un grand projet qui devrait descendre sur la rue St Nicolas.

Un projet qui prévoit atteindre les 13,5m de haut et va ainsi créer une zone d'ombre. Les habitants seraient inquiets parce que les travaux précédents auraient causé des fissures dans des maisons révèle le représentant de la Gauche. Il serait alors également difficile de ne pas endommager la maison de la rue Saint-Nicolas. Les habitants du quartier se sentiraient seuls et pas représentés. Une fois de plus, ils n'ont pas jugé utile d'organiser une réunion d'information ou un rassemblement des citoyens.

Pour en savoir plus, rendez-vous ce soir sur RTL Télé Lëtzebuerg.