L'homme qui a été abattu en tentant de fuir un contrôle de police à Bonnevoie mercredi doit être autopsié aujourd'hui.

Le Parquet souhaite notamment confirmer l'identité du chauffeurainsi que les causes exactes de sa mort.

Une des témoins interviewées par RTL, Chloé, explique avoir entendu "des grincements de voiture" puis "trois tirs" avant d'assister à la collision de la voiture avec l'arbre. Le Parquet de Luxembourg précise que l'enquête devra vérifier ces informations.

Les secours ne sont pas parvenus à réanimer l'homme, grièvement touché.

QUE S'ÉTAIT-IL PASSÉ ?

Mercredi après-midi, la police était présente à Bonnevoie pour un contrôle de routine. C'est là, peu après 16h, qu'elle est tombée sur un conducteur dont la conduite et l'aspect extérieur de la voiture ne répondaient pas au code de la route.

Le conducteur du véhicule a alors tenté de se soustraire au contrôle de police mais a percuté un véhicule garé dans la rue des Ardennes. Au croisement de la rue Sigismond, un agent de la Police Lëtzebuerg, descendu du véhicule, lui a alors intimé l'ordre de s'arrêter.

Le Parquet précise que l'individu a d'abord tenté de faire marche arrière avant de foncer vers l'agent. "Ce dernier a fait usage de son arme de service" et a touché le chauffeur. Un usage d'arme à feu fait dans le cadre de la loi du 28 juillet 1973, qui explique notamment que les policiers peuvent en faire usage pour se défendre.

Blessé, l'homme a perdu le contrôle de son véhicule, a percuté la façade d'une maison avant de finir sa course contre un arbre sur la place Léon XIII, juste devant l'église. Il est finalement décédé de ses blessures.