Depuis trois ans déjà, des enquêtes sont en cours contre six cadres de police dans le contexte de l'affaire.

Suite à la suspension du procès en 2014, très peu d'informations sont devenues publiques. Mais aujourd'hui, il semble y avoir un rebondissement dans le dossier.

Selon des informations parvenues à RTL, l'ancien officier de gendarmerie Guy Stebens, un des six accusés de l'affaire dite des Bommeleeër, cette série d'attentats à la bombe des années 1980, a été mis sur écoute en 2014. Une perquisition a d'ailleurs eu lieu à son domicile en été. Peu après, Guy Stebens a dû répondre aux questions des enquêteurs.

Lui-même et cinq autres anciens gendarmes - dont quatre officiers - sont soupçonnés d'en savoir beaucoup plus sur l'identité des poseurs de bombes ("Bommeleeër") qu'ils ne laissaient entendre lors du procès. Face à leur silence obstiné, le procès a été suspendu en juillet 2014 pour permettre de lancer l'enquête à l'encontre de ces nouveaux suspects.