Des soldats appartenant aux forces armées luxembourgeoises participent à une mission de l'OTAN dans l'Europe de l'Est.

Le but de la mission de l’OTAN est d’afficher la solidarité avec les pays baltes menacés par les tendances expansionnistes de la Russie. Les soldats luxembourgeois sur place ont pu rencontrer le Grand-Duc et présidente de la Lituanie vendredi matin.

Depuis le début d’octobre, ce détachement se trouve en Lituanie en tant que deuxième équipe luxembourgeoise à y être stationnée cette année. La mission luxembourgeoise se concentre surtout sur des questions touchant au transport et à la logistique.

La journée typique des soldats

Le sergent-chef Brecht explique le déroulement d’une journée typique : réveil à 6h00, petit-déjeuner puis il faut préparer le camion. Ensuite, l’équipe est en déplacement toute la journée. Deux hommes restent au camp pour recevoir les demandes des autres nations, pour préparer les dossiers et voir où sont les besoins. Une fois revenus, les chauffeurs prennent les dossiers, chargent le camion avec le nécessaire et préparent le prochain jour.

RTL

© Fotoen: SIP / Charles Caratini

L'apport luxembourgeois

L’OTAN connaît aujourd’hui plusieurs problèmes majeurs, notamment l’incompatibilité des équipements des pays membres. Surtout en matière de communication, il s’agit d’une difficulté majeure. En plus, il y a un manque de moyens de communication par satellites, un domaine de prédilection du Luxembourg, comme l’explique le ministre de la Défense Etienne Schneider. C’est la raison pour laquelle le Grand-Duché a mis sur pied Lux-Gov-Sat, une entreprise qui a développé un satellite avec SES et qui sera placé en orbite en janvier pour servir de plateforme de communication pour l’OTAN.

La mission luxembourgeoise en Lituanie continuera jusqu’en décembre, puis la prochaine équipe se rendra sur place pour une nouvelle durée de cinq mois, cette fois-ci pour faire de la reconnaissance, deuxième grand pilier de spécialisation de l’armée luxembourgeoise.