Le ministre des Infrastructure François Bausch a annoncé lundi 6 février que le Luxembourg portait plainte pour l'homologation des moteurs EA189.

Le ministre François Bausch a annoncé 14 mesures en réaction au scandale Dieselgate sur les émissions de NOx (oxyde d'azote). Il exige entre autres des censures spéciales contre les constructeurs qui ont truqué l'homologation des moteurs ou ont commercialisé des voitures non conformes. En outre, le ministre regrette l'utilisation d'un "defeat device" permettant d'améliorer les résultats des véhicules lors des tests.

D'après les chiffres communiqués par son ministère, "31.521 voitures sont concernées par le scandale des émissions NOx" :

  • 17.178 Volkswagen,
  • 8.655 Audi,
  • 3.193 Skoda,
  • 2.495 Seat.

Cette plainte du Luxembourg fait suite à la procédure d'infraction ouverte par la Commission européenne : cette dernière reprochait au pays de ne pas avoir appliqué de sanctions contre le constructeur allemand.

Si la SNCH a respecté les normes européennes et n'est donc pas mis en cause, François Bausch propose tout de même un audit pour évaluer le système d'homologation. Il demande également, comme première mesure, une campagne de rappel des véhicules concernés. Un rappel qui serait soutenu par le ministère.

À lire également : Volkswagen est la marque de voiture la plus répandue au Luxembourg