L'ULC (union luxembourgeoise des consommateurs) a présenté l'analyse des revendications qui ont été reprises dans les différents programmes électoraux.

Le catalogue des demandes de défense du consommateur adressé aux différents partis avant les élections législatives n'était pas mince. Le président du l'ULC Nico Hoffmann a déploré que "la défense du consommateur est généralement négligée", avant même de commencer la présentation.

Par exemple, concernant la demande d'une tranche indiciaire supplémentaire de 1,5%, aucun parti sauf le KPL (Parti communiste luxembourgeois) n'a satisfait aux exigences de l'union. Il en est de même pour les sanctions en cas de non-respect du droit des consommateurs, seul l'ADR (Parti réformiste d'alternative démocratique) en a fait écho dans son programme.

En tant qu'organe politiquement neutre, l'ULC ne fera aucune recommandation particulière pour les élections législatives du 14 octobre prochain, chaque citoyen doit pouvoir se faire une idée des différents partis. Pour les aider, l'ULC préconise la lecture du dernier magazine "Komsument" édité par l'organe qui fera très attention aux discussions de coalition après les élections, pour ne pas que le droit des consommateurs passe à la trappe.

© RTL Radio Lëtzebuerg/Joel Detaille