Ce système permet d'alerter la population par tous les moyens de communication afin de lui demander son aide, quand un enfant a été enlevé.

Depuis jeudi matin, le système Amber Alert, l'équivalent du système français "alerte enlèvement" est opérationnel au Luxembourg. Le ministre de la Justice, Felix Braz et la secrétaire d'Etat, Francine Closener ont lancé le système depuis les locaux de la police au Findel.

Amber Alert permet de demander l'aide de la population quand un enfant a été enlevé et qu'il court un grave danger. Dans ces cas-là, les premières heures sont effectivement décisives.

En cas d'enlèvement, le message d'alerte sera diffusé largement dans les gares, à l'aéroport, par le Cita, les réseaux sociaux, les opérateurs téléphoniques et les médias traditionnels. Et ceci, afin d'alerter le plus rapidement possible le plus grand nombre de personnes.

La police salue l'arrivée de cet outil supplémentaire, qui pourra être déclenché lors d'enquêtes exceptionnelles. Vous pouvez suivre le Facebook et le Twitter du dispositif pour plus d'informations.

Les responsables ont remercié jeudi matin tous les acteurs qui collaborent au système Amber Alert, dont la presse.

Le système s'est déjà révélé très performant à l'étranger, mais il est uniquement déclenché dans les cas d'extrême urgence. L'alerte ne doit pas devenir banale. C'est le Parquet qui décidera de l'urgence absolue et du déclenchement de l'alerte.