Les dépôts sauvages que ce soit dans la nature ou autour des parcs de recyclage totalise 480 tonnes de déchets chaque année à Luxembourg-Ville.

"Un problème important. Très important même", c’est ainsi que Lydie Polfer, Bourgmestre de la capitale a qualifié les dépôts de déchets illégaux. Elle fustige ces incivilités tant dans les espaces verts (Bambësch, Kockelscheuer…) qu’autour des parcs de recyclage "et on trouve de tout: pas seulement des bouteilles ou des cartons, mais aussi des téléviseurs ou des machines à laver!". Une unité spéciale du service d’hygiène a été mise en place, qui travaille tous les jours pour nettoyer ces zones. Coût de l’opération: près de 900.000 euros par an!

Pourtant, la Ville fait de gros efforts pour éviter les dépôts illicites et faciliter la vie aux habitants: il y a 61 stations de collecte publiques sur le territoire de la ville, le centre de recyclage est ouvert du lundi au samedi et est gratuit, le service d’hygiène vient gratuitement une fois par an pour enlever les déchets encombrants… énumère la bourgmestre.

AMENDES

Quand la carotte ne suffit pas, c’est le bâton qui est activé. Le service d’hygiène met en œuvre divers moyens pour rechercher les contrevenants, y compris avec l’aide des citoyens observateurs et de la police: photographies éventuelles des voitures qui viennent déposer des déchets, fouille pour trouver une facture ou une enveloppe adressée…

134 amendes ont ainsi pu être dressée en 2016. Le montant de l'amende est de 148 euros, ce qui devrait décourager les contrevenants.

La sensibilisation à travers divers outils de communication est aussi à l'ordre du jour.