Jeudi vers 21h, des habitants de plusieurs communes situées près de la frontière luxembourgeoise ont rapporté avoir entendu un grand bruit semblable à une explosion.

Il n'en fallait pas plus pour que les résidents s'inquiètent d'un possible incident à la centrale nucléaire de Cattenom, située tout près.

Le Réseau National de Surveillance Sismique n'a pourtant relevé aucune secousse dans ce secteur. C'est finalement la commune d'Hettange-Grande qui a levé le doute avec un message posté sur Facebook peu avant 22h: la détonation en question ne provenait pas de la centrale ou d'un possible tremblement de terre mais d'exercices de l'armée de l'air. L'explosion entendue aurait été générée par un avion qui a atteint le mur du son (cette vitesse est appelée Mach 1 et correspond à 1.224 km/h dans de l'air à 15°C).

Contacté par nos soins tôt ce matin, l'armée de l'air française ne nous a toujours pas confirmé le vol supersonique.

Au moment où un appareil atteint ou dépasse cette vitesse, un bang sonore retentit. Et ce bang est continu tant que l'avion vole à cette vitesse.

De nouveaux bruits pourront être entendus ce vendredi autour de la centrale de Cattenom. Cette fois, c'est bien EDF qui en sera à l'origine: des tests des soupapes de l'unité n°1 sont prévus.