OGBL et LCGB souhaitent inscrire une augmentation salariale de 1,5% par an dans une nouvelle convention collective pour le secteur du bâtiment.

Les deux syndicats sont contre une flexibilisation des horaires car le travail physique dans ce secteur aurait des conséquences sur la santé et la sécurité des salariés.

Lors de leur conférence de presse conjointe jeudi matin, OGBL et LCGB ont appelé à signer une nouvelle convention collective. Ils sont prêts à négocier et souhaitent éviter un "dialogue des sourds". Il serait regrettable qu'ils aient eu seulement quatre entrevues avec le patronat dans les 20 derniers mois.

Cette hausse annuelle de 1,5% devrait d'ailleurs être une hausse des salaires réels perçus. Si ce n'était pas le cas, 70% des salariés risqueraient de ne pas en profiter, suggèrent-ils.