Chaque frontalier sera confronté à cette question: après avoir travaillé dans un ou plusieurs pays voisins, à quoi va ressembler ma retraite? On fait le point.

SCÉNARIO 1: VOUS AVEZ TRAVAILLÉ DANS PLUSIEURS PAYS

À la retraite, le frontalier qui remplit les conditions propres à chaque pays va toucher une pension... de la part de chaque pays. Mais il ne peut cotiser que dans un seul d'entre eux. C'est donc ce système de sécurité social auquel il sera affilié qui conditionne ses cotisations et ses prestations sociale (bourses d'études, allocations familiales...).

"Si vous touchez une retraite en France, qui est aussi votre pays de résidence, et que vous bénéficiez de la pension au Luxembourg, vous allez cotiser en France" résume Julien Dauer. "Gardez bien à l'esprit que même si vous recevez une pension de la part de plusieurs pays, vous ne pouvez cotiser que dans un seul."

Les revenus issus des systèmes de retraite des autres pays seront touchés sans retenue des cotisations, qui seront ensuite récupérées en France, pays de résidence. 

Dans le cas plus particulier d'un frontalier qui cumule emploi et retraite - car oui, c'est parfaitement envisageable - c'est cette fois le pays d'activité qui sera le pays de cotisation. Ainsi, si vous vivez en France, y percevez une retraite mais travaillez encore au Luxembourg, vous cotisez au Luxembourg. Puis vous cotiserez en France lorsque vous déciderez de prendre votre retraite luxembourgeoise.

À lire également - Frontaliers, voici les allocations auxquelles vous pouvez prétendre

SCÉNARIO 2: VOUS AVEZ TRAVAILLÉ DANS UN SEUL PAYS

Si la plupart des frontaliers ont une carrière mixte, donc des pensions multiples, il est tout à fait possible de passer toute sa vie professionnelle dans un seul pays.

Contrairement aux autres, ces personnes resteront affiliées à la sécurité sociale de leur pays d'activité. Cela signifie:

  • qu'un frontalier belge ou français qui a travaillé uniquement au Luxembourg sera affilié et cotisera au Luxembourg
  • qu'un résident du Luxembourg qui a travaillé uniquement au Grand-Duché y sera affilié également

Malgré cela, vous continuerez par exemple à pouvoir vous faire soigner dans les deux pays: celui de travail et celui de résidence (pour approfondir le sujet, nous vous conseillons de visionner cette vidéo de Frontaliers Grand Est).

À lire également - Retraite: faut-il vraiment travailler dix ans au Luxembourg?