De nombreux frontaliers ont une carrière mixte. Cela signifie qu'ils ont travaillé dans plusieurs pays. Une spécificité qui leur permet de cumuler emploi et retraite. Mais attention, c'est une situation qui se prépare.

De très nombreux frontaliers peuvent y être confrontés: la retraite "mixte". En clair, au terme de leur vie professionnelle, les frontaliers qui ont travaillé dans plusieurs pays vont obtenir des droits à la retraite dans plusieurs États.

Selon les cas, ils peuvent même commencer à percevoir la retraite d'un pays... tout en étant encore employé dans un autre. On peut, par exemple, toucher sa retraite française tout en conservant son activité au Luxembourg. Ou l'inverse.

Julien Dauer, directeur de l'association Frontaliers Grand Est, recommande de bien anticiper la chose. "Gardez à l'esprit que vous ne pouvez cotiser que dans un seul État, même si vous touchez une pension dans plusieurs pays." En l'occurrence, c'est le pays d'emploi qui devient pays d'affiliation à la sécurité sociale. L'autre pays ne devra donc pas prélever de cotisations. Ce qu'il fera... à condition que le frontalier en fasse la demande.

Très concrètement, un frontalier qui perçoit une pension de retraite dans son pays de résidence mais travaille au Luxembourg sera donc affilié à la sécurité sociale luxembourgeoise. "En cas de doute, il faut contacter la caisse de retraite de son pays de résidence" rappelle-t-il.

À lire également - Faut-il vraiment travailler dix ans au Luxembourg?

Le directeur de l'association recommande surtout d'évaluer les situations "au cas par cas", si besoin avec un fiscaliste. Car les modalités de cotisation influent directement sur le niveau de rémunération, mais aussi celui des prestations sociales que l'on peut éventuellement percevoir. Comme les allocations familiales, les bourses... Ainsi que sur la fiscalité appliquée. Sans compter que chaque pays édicte ses règles de cumul emploi-retraite. Notamment des plafonds de revenus à respecter, qui peuvent modifier le montant de la pension, voire remettre en cause son versement.

Voici quelques conseils pour bien préparer son départ à la retraite tout en la cumulant avec un emploi:

  • évaluer le projet professionnel
  • s'informer sur les cotisations à respecter
  • échanger avec le centre de retraite du pays de résidence

L'association Frontaliers Grand Est évoque également cette problématique sur son site, dans cet article, ainsi que dans ce guide.

Retrouvez plus d'infos pratiques dans notre nouvelle rubrique "Espace Frontaliers"