Qu'elle soit proche ou vous semble encore loin, elle doit forcément être dans un coin de votre tête. Nous parlons bien sûr de la retraite. Voici tout ce que vous devez savoir si vous avez travaillé ou êtes encore actif au Luxembourg.

Au Luxembourg, l'âge légal de départ à la retraite est fixé à 65 ans. Un départ similaire à la moyenne des pays européens. À titre de comparaison, l'âge légal est fixé à 62 ans en France, à 65 ans en Belgique (puis 67 ans en 2030) et entre 65 et 67 ans en Allemagne (selon l'année de naissance).

À taux plein (que l'on obtient après un stage de 480 mois, soit 40 ans de cotisation), la pension mensuelle luxembourgeoise est d'au moins 1.985,56€ brut. Le montant de la retraite est indexé au coût de la vie, et évolue donc à chaque déclenchement de l'index.

Notez bien que vos 40 ans de carrière ne doivent pas forcément être réalisés uniquement au Luxembourg. Pour les travailleurs qui ont eu une carrière "mixte" avec quelques années de travail en France, en Belgique, au Luxembourg ou ailleurs, l'ensemble de vos années de travail sont prises en compte.

LA RETRAITE ANTICIPÉE

À cet âge légal de 65 ans se soustrait en réalité plusieurs possibilités. En effet, une "pension de vieillesse anticipée" est accordée au Luxembourg selon des critères d'âge et de périodes de cotisations.

La pension anticipée est accordée:

  • à partir de 57 ans, à condition d'avoir cumulé 480 mois de périodes d'assurance obligatoire (soit 40 ans)
  • à partir de 60 ans, à condition d'avoir cumulé 480 mois de périodes d'assurance obligatoire (soit une activité professionnelle ou assimilée), d'assurance continuée, d'assurance facultative, de périodes d'achat rétroactif et de périodes complémentaires, dont au moins 120 mois de périodes d'assurance obligatoire, d'assurance continuée, d'assurance facultative, de périodes d'achat rétroactif (dont 10 mois au Luxembourg et, en tout, au moins dix années réalisées en Europe ou dans un pays avec lequel le Luxembourg a passé un accord bilatéral)

Alors que les résidents du Luxembourg doivent s'adresser à la Caisse nationale d'assurance pension, les frontaliers souhaitant partir à la retraite vont entamer leurs démarches auprès de la caisse de leur pays de résidence. C'est cette dernière qui se chargera ensuite de contacter le Luxembourg pour déterminer les droits à la retraite acquis.

À lire également - Faut-il travailler dix ans au Luxembourg pour y toucher la retraite?