Que faut-il faire en cas d'arrêt maladie? Y a-t-il des démarches spéciales à faire? Voici tout ce qu'il faut savoir.

Lorsqu'on travaille au Luxembourg et qu'on tombe malade, il faut en notifier son employeur et, dans certains cas, la caisse de maladie (CNS).

Le premier informé doit évidemment être l'employeur et ce, dès le 1er jour d'absence puis la caisse de maladie lorsque l'absence dépasse 3 jours. En effet, dans le cas d'une incapacité de travail de 1 ou 2 jours, le salarié est généralement dispensé de présenter un certificat médical.

Cependant, si l'arrêt maladie dépasse 3 jours, le salarié doit transmettre le certificat médical à son employeur (2ème volet) et à la Caisse nationale de Santé (1er volet). Le troisième volet du certificat est à préserver par le salarié "pour ses besoins éventuels".

Attention: le certificat doit être transmis à l'employeur avant l'expiration du troisième jour d'incapacité de travail. En ce qui concerne la sécurité sociale, le certificat doit être établi au plus tard le troisième jour "ou de sa prolongation"

Dans le cas d'une hospitalisation urgente, ce délai est allongé à 8 jours "à compter de l'hospitalisation" de l'employé concerné. Cette prolongation a été mise en place afin de permettre aux salariés d'annuler, s'il y en a, une procédure de licenciement.

Si l'incapacité de travail finit par être prolongée, l'employeur doit en être informé dès le premier jour prévu pour la reprise du travail. Lorsque cette date tombe sur un samedi, un dimanche ou un jour férié, le délai est alors prolongé au prochain jour ouvrable.

-> Tous les détails sur Guichet.lu

Retrouvez plus d'infos pratiques dans notre nouvelle rubrique "Espace Frontaliers"