Le Danois Magnus Cort Nielsen (EF Education) a remporté la 10e étape du Tour de France, mardi à l'altiport de Megève, où le Slovène Tadej Pogacar (UAE) a gardé le maillot jaune. Demain, le Tour arrive au Granon.

L'étape a été interrompue pendant près d'un quart d'heure par une manifestation de militants pro-climat.

Cort Nielsen a devancé de peu l'Australien Nick Schultz sur la rampe d'arrivée. L'Espagnol Luis Leon Sanchez a pris la troisième place de l'étape, qui s'est conclue par la montée jusqu'à l'altiport, longue de 19,2 kilomètres (à 4,1%).

Le peloton, avec Pogacar, a franchi la ligne avec près de neuf minutes de retard au terme des 145 kilomètres.

Une échappée de 25 coureurs a pris forme après une soixantaine de kilomètres. L'Italien Alberto Bettiol s'est détaché à 42 kilomètres, mais la course a dû être neutralisée en raison de la présence de neuf manifestants assis sur la route, interpellés ensuite par la gendarmerie.

Après le nouveau départ donné à 38 kilomètres de l'arrivée, Bettiol s'est présenté en tête au pied de la longue montée vers l'altiport. Il a été repris ensuite par une partie de ses compagnons d'échappée avant que Sanchez passe à l'attaque à six kilomètres de l'arrivée.

Le vétéran espagnol (38 ans) a été rejoint et un groupe de contre-attaque est revenu sur la piste de l'altiport pour jouer la victoire d'étape.

L'Allemand Lennard Kämna, qui était en position de prendre le maillot jaune (à 8 min 43 sec au classement), n'a pu atteindre l'objectif. Il est toutefois remonté à la deuxième place, à onze secondes de Pogacar.

Cort Nielsen, 29 ans, s'est imposé pour la deuxième fois dans le Tour, quatre ans après son premier succès.