Johanna Konta, ancienne numéro 4 mondiale, a annoncé mercredi qu'elle prenait à 30 ans sa retraite en raison de problèmes récurrents au genou droit.

Restée sans jouer depuis août, elle était retombé au 113e rang mondial au dernier classement publié par la WTA.

"Ma carrière de joueuse touche à sa fin et je suis tellement incroyablement reconnaissante pour ce que cette carrière a été", a-t-elle écrit dans un communiqué publié sur son compte officiel sur Twitter.

Konta, née en Australie de parents émigrés hongrois, a atteint le dernier carré dans trois des quatre tournois du Grand Chelem, à l'Open d'Australie en 2016, Wimbledon en 2017 -- l'année où elle s'est hissée jusqu'au 4e rang mondial -- et Roland-Garros en 2019, et les quarts de finale à l'US Open en 2019.

En juin, avec sa victoire au tournoi de Nottingham, elle était aussi devenue la première britannique à remporter un tournoi dans son pays depuis Sue Barker en 1981.