S'il est arrivé libre dans la capitale française, Messi va tout de même coûter beaucoup d'argent aux Qataris, propriétaires du PSG.

Pouvoir signer Lionel Messi en tant que joueur libre, les dirigeants du PSG ont dû se pincer trois ou quatre fois pour y croire vraiment. C'est pourtant une réalité, après douze ans de bons et loyaux services, Lionel Messi a quitté son club de coeur, le FC Barcelone. Le club catalan n'a pas su offrir un nouveau contrat à sa star, la faute aux finances désastreuses (plus d'un milliard d'euro de dettes) et à la limitation des salaires imposée pour la Liga.

Des problèmes d'argent, il n'y en a pas au PSG. Forts de leurs investisseurs Qataris, les fonds du club de la capitale française sont pratiquement illimités et permettent d'offrir à Messi un salaire absolument gigantesque, comme le révèle le journal français l'Equipe.

DES CHIFFRES A DONNER LE TOURNIS 

Messi a signé un contrat de deux ans avec une année supplémentaire en option. Durant ces deux ans, l'Argentin va toucher un salaire net de 30 millions d'euros annuels. À cela il faut ajouter une prime de fidélité. La Pulga recevra 10 millions d'euros nets pour chaque saison où il acceptera de continuer sous les couleurs parisiennes. Ainsi, Messi touchera une première fois cette prime en fin de saison et la touchera une deuxième fois si l'option d'une année supplémentaire de son contrat est activée.

Sur trois ans (à condition que la clause soit activée), Leo Messi touchera donc 110 millions d'euros nets, sans compter d'éventuelles primes de performance. On peut raisonnablement imaginer que si le PSG remporte la Ligue des Champions, son objectif ultime, tout le monde touchera un joli chèque.

UN EURO PAR SECONDE

En ne prenant en compte que son salaire annuel, soit 30 millions, il est facile de décortiquer le salaire du sextuple Ballon d'Or.

30 millions par an cela représente 82.191,78 euros par jour, 3.424,66 par heure, 57 euros par minute ou 95 centimes par seconde.

Une autre petite particularité du contrat de Messi est qu'une partie de son salaire (1 million) lui est versé sous forme de cryptomonnaie. Le PSG ayant récemment créé sa propre cryptomonnaie, le numéro 30 parisien recevra donc des "PSG Fan Token" à hauteur d'un million d'euro annuel.

LE PARIS-SG DEMENT

Le directeur sportif du Paris SG Leonardo a démenti samedi les informations de L'Equipe sur le contrat de la superstar Lionel Messi, qui toucherait 110 millions d'euros sur trois ans selon le quotidien sportif, des données "très loin de la réalité".

"On n'a pas aimé. C'est très loin de la réalité, sur la durée et les chiffres. Il y a des clauses de confidentialité, mais je peux dire que ce n'est pas la vérité", a déclaré le dirigeant aux journalistes, avant la conférence de presse de l'entraîneur Mauricio Pochettino.

A la veille de PSG-Lyon, pour les débuts de la "Pulga" devant le public parisien, L'Equipe a fait sa une sur le "salaire de géant" du joueur: au minimum 110 millions d'euros étalés sur trois ans.

"La durée du contrat c'est deux ans" et non trois, sans conditions pour le joueur ou le club, a rectifié Leonardo.

"C'est un manque de respect. Le timing, je ne comprends pas, mais c'est votre problème (aux journalistes, NDLR). Mais le contenu, on ne peut pas rater comme ça", a-t-il insisté. Le directeur sportif n'a évidemment pas précisé si les chiffres dont il dit être "loin de la réalité" sont en dessous ou au dessus de cette fameuse réalité.

Accueilli tel un roi dans la capitale en août dernier, Messi a joué deux matches avec le maillot parisien, mais encore aucun au Parc des Princes.

Il doit faire ses débuts dans l'enceinte parisienne dimanche contre Lyon, à l'occasion de l'affiche de la 6e journée de Ligue 1.