Le sélectionneur des All Blacks Ian Foster a apporté des changements importants à son équipe pour le match face à l'Argentine samedi.

Il a décidé de ne conserver que trois des joueurs victorieux des Pumas dimanche dernier et de titulariser notamment Damian McKenzie au poste de demi d'ouverture.

Le week-end dernier, les Blacks s'étaient montrés sans pitié avec les hommes de Mario Ledesma, les écrasant 39-0.

Mais Foster doit aussi jongler avec un calendrier chargé et a donc fait le choix de laisser certains de ses cadres au repos: "Avec cinq tests d'affilée et un intervalle de six jours entre les deux matches face à l'Argentine, nous devions faire quelques changements dans la sélection - cinq tests d'affilée l'exigeaient".

Habituellement aligné à l'arrière, McKenzie n'a commencé qu'un seul de ses 34 derniers tests en tant que demi d'ouverture. Mais Foster est convaincu que le joueur de 26 ans saura se glisser dans le rôle de meneur de jeu qu'il occupe régulièrement chez les Waikato Chiefs, ce qui lui permet de laisser Beauden Barrett sur le banc.

Le demi de mêlée TJ Perenara, l'arrière Jordie Barrett et l'ailier George Bridge enchaîneront, eux, ce deuxième test d'affilée face aux Pumas.

Ardie Savea, qui sera capitaine, fera quant à lui son retour en troisième ligne au sein d'un pack totalement remanié qui comprendra aussi le pilier vétéran Joe Moody, pour sa première titularisation de l'année après une opération du pied.

Malgré leur victoire sans appel sur les Argentins, les Blacks restent vigilants. "Nous nous attendons à une énorme réaction de la part de l'Argentine et nous devons nous assurer d'y être préparés car nous savons de quoi est capable une bête blessée", a souligné Foster, dont les joueurs doivent ensuite rencontrer les champions du monde Springboks.

RTL

Le trois-quarts argentin Santiago Carreras contre l'Afrique du Sud lors du Rugby Championship à Port Elizabeth le 14 août 2021 / © AFP/Archives

De leur côté, les Pumas espèrent, à défaut de victoire, au moins marquer des points cette fois-ci. L'encadrement a décidé de procéder à six changements, à commencer par le demi d'ouverture du Stade Français Nicolas Sanchez, remplacé par le polyvalent Santiago Carreras.

Outre Sanchez, l'ailier Bautista Delguy et les centres Matias Moroni et Jeronimo de la Fuente ont perdu leur place dans l'arrière-garde, au profit de Lucio Cinti, Santiago Chocobares et Emiliano Boffelli.

Parmi les avants, le troisième ligne Juan Martin Gonzalez et le deuxième ligne Tomas Lavanini suppléent Rodrigo Bruni et Guido Petti.

Composition de la Nouvelle-Zélande pour le match contre l'Argentine (samedi 12h05/10h05 GMT):

J. Barrett - Jordan, Ioane, Tupaea, Bridge - (o) McKenzie, (m) Perenara - Savea (cap), Sotutu, Blackadder - Vaa'i, Tuipulotu - Lomax, Taukei’aho, Moody

Remplaçants: Taylor, Bower, Tuungafasi, S. Barrett, Jacobson, Christie, B. Barrett, Ennor

Composition de l'Argentine contre la Nouvelle-Zélande:

Mallia - Cordero, Cinti, Chocobares, Boffelli - (o) Carreras, (m) Bertranou - Matera, Kremer, Gonzalez - Lavanini, Alemanno - Medrano, Montoya (cap), Gigena

Remplaçants: Socino, Muzzio, Pieretto, Petti, Lezana, Garcia, Miotti, Moroni