Ce mardi 11 juin, Stéphane Bern a officialisé la liste des 121 nouveaux monuments en péril sélectionnés pour être restaurés grâce à la manne du Loto du patrimoine 2019.

À cette occasion, un journaliste de France 5 est allé à sa rencontre dans "C à vous". Il l'a interrogé sur sa relation avec le chef de l'État français. Celle-ci n'est visiblement pas un long fleuve tranquille…

"Il connait mon avis, mon opinion, parfois ça ne plaît pas, mais il me laisse faire. Dès qu'on me contraint, je me braque", a raconté Stéphane Bern. "Je le titille sur les taxes, je le titille sur Notre Dame, je le titille sur le Patrimoine parce qu'on trouve toujours de l'argent pour le patrimoine parisien, on a plus de mal à en trouver pour le patrimoine rural et dans les territoires". Le journaliste lui a ensuite demandé si Emmanuel Macron ne "l'engueulait pas". Et l'animateur de répondre : "Si on m'engueule, je m'en vais".

En septembre 2017, Stéphane Bern s'est vu confier par le président français une mission d’identification du patrimoine immobilier en péril et de recherche de solutions innovantes. Un travail qui a donné lieu à de vives tensions entre l'homme de télévision et le gouvernement, notamment sur le sujet des taxes perçues sur le Loto du patrimoine — une opération qui vise à financer la rénovation monuments en péril.