Le festival international de musique Exit, qui attire habituellement des dizaines de milliers de spectateurs à Novi Sad en Serbie, aura lieu en juillet, avec l'ambition d'être le premier évènement de cet ampleur organisé en Europe depuis le début de la pandémie.

Le porte-parole du festival Sanjin Djukic a affirmé que des experts médicaux avaient décidé qu'il était possible d'organiser le festival d'une manière sûre sur le plan sanitaire si les spectateurs produisaient des certificats de vaccination ou des résultats négatifs de tests.

"Nous pouvons dire avec une certitude absolue qu'assister à l'Exit sera beaucoup plus sûr qu'aller dans un bar ou prendre un bus", a-t-il dit à l'AFP.

Les billets pour ce festival, qui a attiré 200.000 spectateurs en 2019, sont d'ores et déjà en vente avec la date de l'évènement, qui aura lieu du 8 au 11 juillet dans une forteresse qui domine la ville de Novi Sad.

Des stars de la musique comme David Guetta, DJ Snake, Nina Kraviz, Tyga, Sepultura et Metronomy sont au programme.

RTL

La DJ russe Nina Kraviz au festival Coachella, à Indio, en Californie, le 19 avril 2019 / © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives

Pour l'édition 2021, les organisateurs s'inspirent des concerts tests qui ont eu lieu récemment en Espagne et en Angleterre, apparemment sans conséquences pour ce qui concerne les contaminations.

Mais même si la courbe des contaminations baisse peu à peu en Serbie, les épidémiologistes sont réticents concernant un évènement d'une telle ampleur, d'autant plus que de nombreux spectateurs viennent de l'étranger.

"Tout rassemblement est un risque et il faut s'attendre à un certain nombre de contaminations", a déclaré à l'AFP l'épidémiologiste Zoran Radovanovic. "Le seul dilemme est : qu'est-ce que vous considérez comme un risque acceptable", a-t-il souligné, relevant que ce risque serait diminué avec l'augmentation du taux de vaccination.

"Si un festival était organisé aujourd'hui, ce serait une catastrophe, mais en juillet je crois que la situation sera bien meilleure", a-t-il ajouté.

Les organisateurs ont bénéficié d'un élan énorme lorsque la mairie de Novy Sad a donné fin avril son accord pour le déroulement du festival.

"Nous devons aussi penser à la santé mentale de nos citoyens, notamment les jeunes qui ont été privés d'activités quotidiennes pendant plus de 14 mois", a déclaré à l'AFP le maire de Novi Sad Milos Vucevic.

M. Vucevic, qui fait partie de la cellule de crise chargée par le gouvernement de la lutte contre l'épidémie, a déclaré que le festival serait "un symbole de la victoire de la Serbie sur la pandémie".

RTL

Les Beastie Boys sur la scène du festival Exit à Novi Sad, en Serbie, le 14 juillet 2007 / © AFP/Archives

Le festival, qui est né il y a vingt ans dans le cadre d'un mouvement de protestation contre l'homme fort de l'époque Slobodan Milosevic, a accueilli des stars telles que The Cure, Beastie Boys, l'ancien chanteur de Led Zeppelin Robert Plant, Manu Chao et Wu-Tang Clan.

De nombreux évènements musicaux de premier plan en Europe ont été annulés, y compris dans des pays où les taux de vaccination sont meilleurs qu'en Serbie, comme le Royaume-Uni et la Hongrie.