Un concours organisé par le Centre de la langue luxembourgeoise, avec RTL et la radio 100,7, vient de dévoiler le top 5 des mots luxembourgeois de l'année 2020.

Le jury et le public sont unanimes: "Corona" est le mot luxembourgeois de l'année 2020. C'est le mot qui, de loin, a été proposé le plus souvent par le public et qui a également reçu le plus de voix de la part du jury lors d'un concours organisé par le ZLS (Zenter fir d'Lëtzebuerger Sprooch - centre pour la langue luxembourgeoise) avec la participation de Radio 100,7 et RTL.

Le top 3 de la première recherche officielle du mot de l'année au Luxembourg a été visiblement très imprégné par la pandémie. Le hashtag #bleiftdoheem (#restezalamaison) arrive en deuxième position et Heibleifskärchen (le fait de passer ses vacances chez soi) est troisième.

À lire également - Les expressions en luxembourgeois indispensables pour les fêtes

VOICI LE TOP 5

Entre le 8 et le 15 décembre, près de 500 e-mails ont été reçus au ZLS avec 542 propositions. Au total ce sont 185 termes qui ont été envoyés par le public.

Les 20 mots finalistes ont ensuite été déterminés par l'équipe du ZLS qui a présenté cette liste aux membres du jury composé du commissaire à la langue luxembourgeoise Marc Barthelemy, la présidente du Conseil pour la langue luxembourgeoise Myriam Welschbillig, le chef des programmes de Radio 100,7 Yann Logelin, le rédacteur en chef de RTL.lu Olivier Treinen et le Dr. Sara Martin du Centre pour la langue luxembourgeoise.

Les membres du jury ont ensuite procédé à plusieurs votes afin d'élaborer un top10 et ensuite un top 5 dont voici le résultat final:

1.         Corona

2.         #bleiftdoheem

3.         Heibleifskärchen

4.         Lockdown/Confinement

5.         Geste-barrièren

Les propositions qui n'ont pas été retenues dans le top 5 sont, entre autres: vulnerabel, large-scale-testing, social distancing, homeoffice/teletravail ou encore covidiot.

À lire également - Le mot "Covidiot" fait désormais partie du dictionnaire luxembourgeois

L'ARGUMENTATION DU JURY

1. Corona – le mot de l'année 2020

Sans grande surprise, le mot de l'année est Corona, le terme qui a réellement impacté 2020. L'écriture "Korona" désignait déjà avant la pandémie le cercle de lumière formé lors d'une éclipse solaire ou encore un groupe de personnes qui en accompagne une autre. L'écriture "Corona" était plutôt associée à une marque de bière mexicaine avant 2020. La version courte de "coronavirus" a souvent été utilisée pour former d'autres mots comme Corona-App, Coronakris, Coronamesüren, Coronapandemie. C'est également le mot le plus souvent proposé par le public.

2. #bleiftdoheem

L'omniprésence du message "restez à la maison" est indéniable en 2020 afin de ralentir la progression du virus, de protéger les autres mais également pour se protéger soi-même. Cet appel à la solidarité et à la responsabilité, parfois avec et parfois sans hashtag, faisait clairement partie des favoris du public.

3. Heibleifskärchen

Avec ce mot, le jury honore une chouette expression luxembourgeoise qui fait référence aux limitations des voyages pendant les périodes scolaires suite aux différentes restrictions imposées par de nombreuses destinations. "Mat der Heibleifskärche fueren" veut tout simplement dire "ne pas partir en vacances", et se retrouve donc directement lié avec le terme "Vakanz doheem", les "vacances à la maison".

4. Lockdown/Confinement

Un doublé lexical se retrouve en quatrième position et est une preuve supplémentaire que la langue luxembourgeoise regorge de mots étrangers. Ici, ce sont des mots issus de l'anglais et du français qui ont été utilisés et directement intégrés au luxembourgeois.

5. Geste-barrièren

Enfin, en cinquième position, c'est encore une expression issue du français qui a été plébiscitée par le public et qui fait donc référence aux gestes barrières imposés durant cette pandémie. Le pluriel du luxembourgeois montre encore une fois la simplicité avec laquelle de nouveaux mots sont intégrés et adaptés à un usage régulier.

À lire également - Luc Marteling. "La langue luxembourgeoise n'est pas en danger"

© lm

ET À L'ÉTRANGER?

Les termes liés à la pandémie ont clairement influencé le monde linguistique puisque chez nos voisins allemands, le mot de l'année est "Corona-Pandemie", en Autriche on retrouve "Babyelefant" (un éléphanteau, qui représente la distanciation physique qu'il faut respecter en cette période de pandémie), alors que chez nos voisins flamands, c'est le néologisme "Knuffelcontact" (personne avec laquelle on a le droit de faire des câlins) qui a été plébiscité par le public. Alors que les Français n'élisent pas de mot de l'année, le Cambridge Dictionary a nominé le mot "quarantine" et son homologue Collins Dictionary "lockdown" pour la langue de Shakespeare. Le coronavirus est donc très présent, bien au delà des frontières.