La Petite Sirène de Copenhague, le monument le plus célèbre du Danemark, a été "vandalisée", a annoncé vendredi la police danoise.

"La Petite Sirène a été vandalisée ce matin avant 9h00. Une personne inconnue a inscrit les mots "Racist Fish" ("Poisson raciste") (en anglais sur son socle). Nous avons ouvert une enquête", a indiqué la police de Copenhague.

Pour Ane Grum-Schwensen, spécialiste de l'oeuvre d'Hans Christian Andersen, qui a écrit cette histoire, interrogée par la télévision publique TV2, le conte de la Petite Sirène ne contient pas d'allusions racistes.

Dans le sillage des manifestations antiracistes dans le monde à la suite de la mort de l'Américain George Floyd, les monuments et statues liés à l'histoire coloniale de nombreux pays dans le monde se retrouvent au centre d'une polémique mémorielle.

La Petite Sirène de Copenhague, vandalisée, le 3 juillet 2020 / © Ritzau Scanpix/AFP

Ces dernières semaines, plusieurs statues ont fait l'objet d'actes de vandalisme au Danemark, notamment celle du missionnaire danois au Groenland, Hans Egede, qui avait participé à la colonisation de l'île arctique au XVIIIème siècle, mais aussi de Mahatma Gandhi ou du roi danois Christian IV.

La Petite Sirène, elle, a déjà était vandalisée à plusieurs reprises; sa tête a notamment été par deux fois volée (en 1964 et en 1998), l'un de ses bras a aussi été coupé en 1984.

Un tag sur le rocher de la Petite Sirène de Copenhague, vandalisée, le 3 juillet 2020 / © Ritzau Scanpix/AFP

En janvier, le message "Free Hong Kong" ("Hong Kong libre") a été peint sur son rocher, en référence au mouvement de contestation lancé en 2019 contre le pouvoir central à Pékin.