L'association Edward Steichen Award asbl (ESAL) décerne deux prix qui visent à promouvoir des artistes émergents dans le domaine de l’art contemporain.

Tous les deux ans, un jury international récompense un artiste européen dans le cadre du Edward Steichen Award en lui offrant la possibilité de s’immerger dans le contexte culturel stimulant de New York qui a été tellement propice à Edward Steichen lui-même.

Le premier prix, consiste en effet en une résidence de 6 mois à New York au International Studio and Curatorial Program (ISCP) et d'une bourse de 4.000 dollars par mois pendant la période de résidence pour couvrir les frais de voyage et de séjour.

Le deuxième prix, le Edward Steichen Luxembourg Resident in New York, a été créé en 2011 et s’adresse plus particulièrement aux artistes luxembourgeois ou résidant à Luxembourg. Ce prix consiste en une résidence de 4 mois au ISCP et en une bourse de 4.000 USD par mois pendant la période de résidence. Depuis cette année, le Luxembourg Resident est offert par le fonds stART-up de l’Oeuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte.

En tout, il y a eu 23 nominations pour les deux catégories, proposées par six nominateurs nationaux et internationaux. Le choix du jury s’est fait à l’unanimité.

C’est Mary-Audrey Ramirez qui remporte le Edward Steichen Award 2019. Née à Luxembourg en 1990, Mary-Audrey Ramirez vit et travaille à Berlin. Son médium de choix est le textile, et ses sculptures molles ou tableaux brodés traduisent l’univers animalier des jeux vidéo dans l’espace artistique. Elle interroge de façon plus générale la relation des hommes avec les animaux qu’elle interprète et met en scène dans des installations et des performances.

Mary-Audrey Ramirez a convaincu le jury par la force de son travail qui explore des thématiques contemporaines. Le textile, bien que toujours exploité seulement marginalement en art, regagne en importance. A New York notamment, une scène florissante de la sculpture molle s’est développée depuis quelques années. Le travail de Mary-Audrey Ramirez pourra s’y intégrer parfaitement. Une résidence de 6 mois à New York sera donc l’occasion pour la lauréate du Edward Steichen Award d’étendre son rayon d’action géographique, de se connecter aux artistes sur place et de continuer ses explorations du médium textile.

Nora Wagner de son côté est la lauréate du Edward Steichen Luxembourg Resident in New York 2019

Née à Luxembourg en 1988, Nora Wagner pratique un art de la situation basé sur l’échange et l’expérimentation. Elle agit et réagit par rapport à des lieus qu’elle investit de sa présence et qu’elle transforme tout au long de ses installations et de ses performances, souvent en collaboration avec le public.

Une installation de Nora Wagner / © Mike Zenri

Le jury a été séduit par le travail conséquent de l’artiste depuis les débuts de sa carrière et voulait donner l’opportunité à Nora Wagner de continuer ses expérimentations dans le contexte culturel de NYC particulièrement fertile pour les échanges et les interactions avec un milieu artistique international.

La cérémonie de remise de prix avait lieu ce vendredi soir au Mudam, en présence notamment, de la Grande-Duchesse et de la ministre de la Culture.