Huit auteurs restent en lice pour le Goncourt des lycéens qui sera décerné jeudi à Rennes, en clôture de la saison des prix littéraires.

Les huit auteurs, dont la finaliste malheureuse du prix Goncourt Amélie Nothomb, ont été choisis à l'issue des délibérations régionales qui se sont déroulées mardi simultanément dans six villes (Lyon, Metz, Marseille, Nantes, Paris et Rennes).

Douze lycéens délégués, désignés pendant ces six délibérations régionales, se retrouveront à Rennes, berceau du prix, pour la grande délibération nationale, jeudi.

Ils annonceront le lauréat à 12H45 depuis l’Hôtel de Ville de Rennes.

Le Goncourt des lycéens est un des prix les plus prescripteurs pour les ventes de livres. Selon une récente étude GfK pour Livres Hebdo sur la période 2014-2018, le Goncourt des lycéens s'écoule en moyenne à 314.000 exemplaires, un peu derrière le prix Goncourt (367.100) mais loin devant les autres prix.

La romancière Nathacha Appanah, le 28 septembre 2019 à Manosque / © AFP/Archives

Voici, par ordre alphabétique d'auteurs, les finalistes du Goncourt des lycéens:

- Santiago H. Amigorena, "Le ghetto intérieur" (P.O.L)

- Nathacha Appanah, "Le ciel par-dessus le toit" (Gallimard)

- Louis-Philippe Dalembert, "Mur Méditerranée" (Sabine Wespieser)

- Amélie Nothomb, "Soif" (Albin Michel)

- Anne Pauly, "Avant que j'oublie" (Verdier)

- Abel Quentin, "Sœur" (L'Observatoire)

- Sébastien Spitzer, "Le cœur battant du monde" (Albin Michel)

- Karine Tuil, "Les choses humaines" (Gallimard)

L'an dernier, le Goncourt des lycéens avait été attribué à David Diop pour "Frère d'âme" (Seuil).