L'accès aux Tuileries, une destination qui avait été tenue secrète jusqu'au dernier moment comme le veut la tradition, était interdit par des gardes.

Des milliers de "dîneurs en blanc" ont posé leurs tables jeudi soir autour du jardin des Tuileries, faute d'avoir pu s'installer dans le jardin lui-même, à l’occasion du 31e Dîner en blanc de Paris, pique-nique géant bon chic bon genre, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les convives ayant pu entrer ont été priés de quitter les lieux et le "dîner" a été scindé eu deux: certains invités s'installant près du Carrousel du Louvre, les autres sur la place de la Concorde, à l'autre extrêmité du Jardin.

"Cela fait partie du jeu d'investir des lieux sans autorisation. Nous acceptons (cette interdiction, ndlr), même si nous la regrettons", a indiqué à l'AFP Aymeric Pasquier, co-organisateur de la manifestation qui a débuté sans incident.

Le "dîner en blanc" à Paris, le 6 juin 2019 / © AFP

Bénéficiant généralement d’une tolérance de la préfecture de police, ce rassemblement "sous le signe de l’art de vivre", a réuni l’an dernier sur l’esplanade des Invalides quelque 17.000 participants, établissant un record pour la trentième édition.

Etaient attendus cette année 10.000 convives, "amis d’amis", dont 3.000 personnes venues de l’étranger.

Organisé de façon quasi militaire, avec code de bonnes manières qui exclut bière et alcools forts, le dîner en blanc oblige les participants à repartir sans laisser aucune trace ni déchet.

Les convives étaient répartis sur des tables, amenées par leurs soins, couvertes de nappes blanches. Chacun avait apporté victuailles, vins fins, champagnes et argenterie dont des chandeliers grand siècle, tandis que nombre de participantes rivalisaient d’élégance notamment avec d’audacieux couvre-chefs.

Des dîneurs en blanc à Paris, le 6 juin 2019 / © AFP

"Le dîner en blanc 2019 est dédié au 75e anniversaire du Débarquement allié", a indiqué à l'AFP François Pasquier, 75 ans, le créateur du concept exporté désormais dans 90 villes dont New York, Bangkok, Sydney, Copenhague, Rio, Montréal, Buenos Aires, Zagreb et même Kuala Lumpur.

En avril, Cuba a inauguré son premier dîner en blanc dans les jardins surplombant la mer de l'hôtel Nacional, lieu de villégiature d'Ava Gardner, Frank Sinatra ou encore Marlon Brando.

Né en 1988, par un pique-nique dans le Bois de Boulogne, le dîner en blanc de Paris s’est déroulé notamment place de la Concorde, dans les jardins du Palais-Royal, sur les contre-allées des Champs-Elysées, au pied de la Pyramide du Louvre, sur le parvis de l'hôtel de ville et place Vendôme.