Les concerts des "Enfoirés" devront se jouer sans public ce mois-ci. Les Restos du Cœur en appellent à l'État pour compenser les 4 millions d'euros de perte de billetterie.

"Cette situation a malheureusement d'importantes conséquences financières pour le financement à venir des missions sociales d'aide à la personne pour les Restos du Coeur", a déploré dans un communiqué l'association caritative fondée par Coluche. Pour cause de pandémie, le concert s'était déjà joué sans public l'an dernier - à Lyon - mais cette décision avait alors été anticipée, aucun billet n'ayant été mis en vente.

Cette année, en revanche, l'essentiel des billets (de 65 à 90 euros) avaient déjà été vendus pour les six représentations, soit 6 fois 8.300 places dans une salle en configuration réduite, avec uniquement des places assises.

UN GROS MANQUE À GAGNER

L'explosion du variant Omicron, et la décision gouvernementale d'imposer une jauge de 2.000 personnes maximum en intérieur, a cependant conduit les organisateurs à annuler la présence du public et rembourser les billets. La quarantaine d'artistes prévus prendra donc seulement part à une captation vidéo, en vue d'une diffusion sur TF1 en mars et de la vente des CD et DVD dès le lendemain.

"Ces 4 millions d'euros étaient déjà prévus dans nos budgets. Ils vont forcément nous manquer. Et quand on sait que nous aidons 1,2 million de bénéficiaires, c'est inquiétant", a ajouté M. Douret, qui a dit "espérer une réponse rapide" de l'tat pour qu'il compense éventuellement cette perte.

Sur l'exercice 2019-2020, avant l'épidémie de Covid, les Enfoirés avaient rapporté aux Restos du Cœur 15,7 millions d'euros net après impôt, selon l'association.