L'artiste français Woodkid et le chanteur britannique Rag'n'Bone Man seront parmi les têtes d'affiche cette année au Montreux Jazz Festival, prévu du 2 au 17 juillet.

Le festival sera organisé avec une jauge réduite et principalement en extérieur à cause de la pandémie, ont annoncé mardi les organisateurs.

Le trompettiste et compositeur franco-libanais Ibrahim Maalouf et la chanteuse-compositrice britannique Arlo Parks se produiront également lors du festival suisse, l'un des plus prestigieux rendez-vous de la scène musicale mondiale, qui avait été annulé l'an dernier à cause du Covid-19 pour la première fois depuis sa création en 1967.

Les dates de la 55e édition cette année ont été choisies pour coïncider avec un assouplissement attendu des mesures anti-Covid en Suisse.

Le programme a été condensé ("small is beautiful" - tout ce qui est petit est beau - est le slogan informel du festival cette année) et le format est modulable, susceptible de s'adapter à la situation sanitaire.

Quelque 20.000 personnes sont attendues, soit plus de dix fois moins qu'en 2019, lorsque le festival avait attiré quelque 250.000 personnes, selon les organisateurs.

La grande nouveauté sera que la plus grande scène flottera sur le lac Léman, à 25 mètres du rivage devant des gradins, avait annoncé le festival en mars. Les salles et jardins du Fairmont Le Montreux Palace accueilleront trois autres scènes, dont deux gratuites.

Au total, 1.500 personnes pourront y accéder chaque jour. Les billets sont mis en vente à partir du 8 juin.

Autre innovation: plusieurs concerts seront retransmis en ligne, "pour élargir le public", selon les organisateurs.

Si le Montreux Jazz était à l'origine fidèle à son nom, purement jazz, il a diversifié ses styles au fil des années. Musique électronique, hip-hop, R&B, pop, soul: de très nombreux genres musicaux y sont désormais représentés.