Le chanteur américain B.J. Thomas, interprète de la chanson "Raindrops keep fallin' on my head", est mort samedi d'un cancer du poumon dans sa maison d'Arlington au Texas, à l'âge de 78 ans, ont annoncé ses agents dans un communiqué.

Vainqueur de cinq Grammy Awards entre 1977 et 1981, il s'était d'abord fait connaître du public en 1966 avec une reprise du chanteur country Hank Williams, "I'm so lonesome I could cry", puis avec la chanson "Hooked on a feeling" en 1968.

Mais c'est avec "Raindrops keep fallin' on my head", bande originale du film "Butch Cassidy et le Kid" en 1969, qu'il accède à une véritable renommée. Avec cette ode à l'optimisme, il décroche un Oscar et atteint les sommets du hit-parade aux Etats-Unis.

"Peu d'artistes ont laissé une trace plus mémorable sur le paysage musical américain que B.J. Thomas", ont souligné ses agents sur leur site.

"Avec sa voix soyeuse et riche, et son sens infaillible de la chanson, la vaste carrière de Thomas a embrassé plusieurs styles, dont la country, la pop, et le gospel", ont-ils ajouté .

Après plusieurs années de dépendance à l'alcool et aux drogues dans les années 1970, un "tournant" dans sa vie selon le communiqué intervient en 1976 avec sa conversion en tant que chrétien évangélique. Il se tourne alors vers la musique gospel, et la même année, son album "Home where I belong" se vend à plus d'un million d'exemplaires.

B.J. Thomas avait révélé en mars être atteint d'une forme avancée de cancer des poumons.

"Je ne suis qu'un type entre d'autres. J'ai eu beaucoup de chance", avait affirmé le chanteur.