Massive Attack, groupe phare du trip-hop, fait partie des nouvelles têtes d'affiche annoncées mardi en vue des 10 ans du festival francilien We Love Green, prévu les 3, 5 et 6 juin.

Les sorciers du son de Bristol rejoignent Gorillaz (soirée du 3), dont le nom avait déjà été dévoilé par ce rendez-vous soucieux de l'environnement.

Les artistes féminines auront la part belle à WLG, entre Catherine Ringer (qui chante les Rita Mitsouko), Angèle et Pomme pour la chanson, ou encore Lous and the Yakuza, Meryl, Lala &Ce pour la tranche rap/r'n'b.

Ninho, Hatik et HS (Hamza et SCH) sont à noter chez les rappeurs, tandis que Squid et The Murder Capital feront sonner des guitares furieuses.

We Love Green fait partie des 120 signataires d'une tribune intitulée "Pourquoi on y croit !" parue fin novembre, soit les festivals qui s'organisent pour le printemps-été 2021, prêts à s'adapter au contexte sanitaire pour ne pas revivre la saison blanche de 2020 en France.

"En responsabilité, nous travaillons avec les services de l'Etat aux contours d'événements qui seront adaptés dans leurs formats au contexte sanitaire. Le défi qui nous attend pour les prochains mois est de taille, mais il est surmontable et nous sommes prêts", peut-on lire dans ce texte.

"Rien ne nous interdit d'y croire (...) il y a des avancées technologiques et médicales, comme les tests et les vaccins qui permettent de se projeter", avait développé pour l'AFP Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes.

Les "Eurocks" (1er-4 juillet) ont d'ailleurs déjà révélé leur programmation (on y retrouve entre autres Massive Attack, DJ Snake, Muse, Foals, etc).

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot conditionne toutefois le retour des concerts debout - bannis pour l'heure en raison de la crise sanitaire - aux avancées du vaccin, qui devra être "largement diffusé dans le public", comme elle l'a dit dans un entretien au média en ligne Konbini la semaine dernière.