Ex-membre de la Fonky Family et connue pour avoir participé au morceau "Les Bad Boys de Marseille", la chanteuse Karima est morte à 45 ans.

Le monde du rap français est sous le choc. Karima, qui était la voix féminine du tube "Les bad Boys de Marseille" sorti en 1995, est décédée à l'âge de 45 ans. C'est un ancien membre du groupe, Sat L'artificier, qui a annoncé la triste nouvelle mercredi sur les réseaux sociaux. "Elle était la voix féminine des Bad Boys de Marseille. Karima, merci pour ce refrain légendaire...et tout le reste. Repose en paix", a-t-il écrit sur Twitter.

Il s'avère néanmoins que le décès de la chanteuse remonte à l'année dernière, d'après un autre membre du groupe, DJ Djel. Interrogé par France 3, celui-ci a affirmé avoir appris sa disparition "par un ami". "Elle est visiblement décédée au printemps 2019 et personne ne le savait. Je suis attristé, et choqué car elle était jeune." 

Dans le monde du rap français, peu d'artistes étaient donc au courant. Akhenaton, le leader d'IAM, qui avait enregistré "Les Bads Boys de Marseille" avec la Fonky Family, confie ne pas avoir cru à l'annonce de la mort de la chanteuse, l'an dernier, lorsqu'un ami était venu le voir. "Aujourd’hui je viens d'apprendre que c'était malheureusement vrai..." écrit-il sur les réseaux sociaux.

Karima, âgé d'une vingtaine d'années, avait intégré la deuxième formation des Fonky Family dans les années 1990. Elle a également participé à deux morceaux d'Akhenaton, dont Je ne suis pas à plaindre. Puis elle s'était séparée du groupe, alors que celui-ci prenait un chemin plus "dur", avec des titres moins "chantés". Depuis, il semblerait que la Fonky Family et le monde du rap français l'avaient perdu de vue.