Suite à ces accusations, Taylor Swift a rédigé une réponse à l'intéressée sur son compte Twitter pour lui faire part de ses excuses.

Ce jeudi 30 juillet, la chanteuse américaine Taylor Swift présentait ses excuses publiquement à une entrepreneuse afro-américaine, prénommée Amira Rasool. Cette dernière accusait l'interprète de "Shake it Off" de plagier le logo de son entreprise "The Folklore" pour le compte de son dernier album, "folklore.

"Ce matin, j’ai appris que la musicienne Taylor Swift vendait des vêtements pour accompagner son nouvel album “folklore"", a-t-elle ainsi annoncé. "Elle vend actuellement des articles sur lesquels sont imprimés les mots “The Folklore”. Compte tenu des similitudes en matière de design, je pense que le créateur de ces pièces a plagié le logo de mon entreprise", a-t-elle expliqué.

"Je partage mon histoire pour mettre en lumière la tendance des grandes entreprises et des célébrités à copier le travail des petits propriétaires d’entreprises appartenant à des minorités", a-t-elle précisé. Après avoir tiré un tel constat, Amira Rasool a rédigé une lettre à l'artiste avec son avocat.

Suite à ces accusations, Taylor Swift a rédigé une réponse à l'intéressée sur son compte Twitter pour lui faire part de ses excuses. "Amira, j'admire le travail que tu fais et je suis heureuse de faire un don à ton entreprise et de soutenir le Black Fashion Council (un Conseil visant à établir un indice d’égalité dans le milieu de la mode et dont le lancement est prévu au début du mois d’août)", a-t-elle écrit.

L'équipe de la chanteuse a aussi retiré le "The", qui précédait le titre de l'album "Folklore", de toutes les marchandises.Le don de Taylor Swift à l'entreprise devraient en tout cas permettre à l'entrepreneuse de couvrir les dommages.