En 2019, Angèle, la jeune sensation belge, dame le pion à Johnny Hallyday en prenant la tête des ventes de disques en France, selon le classement du Snep.

En additionnant les ventes physiques - CD, vinyles - téléchargements et écoutes sur plateformes, "Brol" a atteint les 532.111 ventes en 2019 selon le principal syndicat des producteurs, Snep, confirmant mardi une information du Parisien.

L'album, 730.000 ventes depuis sa sortie en 2018, a fait d'Angèle une star à 24 ans. La Belge est également devenue une des chanteuses les plus suivies sur les réseaux sociaux (2,5 millions d'abonnés sur Instagram) où elle est très active.

Le 23 octobre, Angèle avait fêté les deux ans de la sortie de son premier morceau, "La loi de Murphy". Quel mot pose-t-elle sur son parcours depuis? "Tsunami, cascade... je vote tourbillon, ce n'est pas que négatif, ça sous-entend que ça peut être très chouette", répondait-elle à l'AFP dans un entretien paru début novembre.

Angèle à Paris le 1er octobre 2019 / © AFP/Archives

Ses deux dernières années ont été remplies "à 100%". "Et depuis le mois d'avril et la tournée des Zenith j'ai réalisé que j'avais pris un "step" (un pas de plus): il y a deux ans, je n'avais même pas une date à Paris, je jouais dans un bar, c'est assez fou", ajoutait-elle.

Avec 449.545 ventes, "Les Étoiles vagabondes", album studio du rappeur Nekfeu, se place deuxième du classement.

Arrive ensuite l'ex-idole des jeunes (433.656 ventes pour "Johnny", répertoire en version symphonique). Johnny reste même numéro un si on cumule avec ses deux autres albums solo ("Mon pays c'est l'amour", 84.651 copies écoulées; "L'album de sa vie", 54.323; soit un total de 572.630).

Et cela sans tenir compte de l'album live des Vieilles Canailles où il figure aux côtés de Jacques Dutronc et Eddy Mitchell.

"Il est toujours le taulier, il y a cette passion des Français pour lui", commentait auprès de l'AFP fin novembre Michel Jankielewicz, conseiller artistique de Laeticia Hallyday, veuve de la star.