Le nouveau président de la Funarte, nommé mardi, a estimé que "le rock pousse à l'avortement et au satanisme" sur sa chaîne Youtube.

La presse brésilienne s'est intéressée au canal YouTube de Dante Mantovani, docteur en linguistique et également diplômé de musique, tel le site G1, qui y a trouvé du grain à moudre.

Le nouveau responsable culturel y a dénoncé par exemple l'usage du LSD pendant le festival de Woodstock aux Etats-Unis en 1969 lors duquel, affirme M. Mantovani, "selon certains indices, la CIA elle-même a distribué à une large échelle du LSD".

Selon lui, "le rock pousse à la drogue qui pousse au sexe qui pousse à l'industrie de l'avortement".

L'avortement, assure-t-il, "alimente une chose bien pire qui est le satanisme". D'ailleurs le musicien britannique "John Lennon lui-même a dit ouvertement, plus d'une fois, qu'il avait fait un pacte avec le diable", poursuit Dante Mantovani.

"Comment se fait-il que le Brésilien ne valorise pas sa culture?" demande-t-il, "On veut donner du Brésil l'image d'un bordel. Les gens viendront ici pour avoir leurs aventures, leurs orgies sexuelles".

Les milieux artistiques se plaignent de "la guerre contre le marxisme culturel" lancée par le gouvernement d'extrême-droite entré en fonction en janvier et qui se traduit pas des actes de censure ou des pressions.

La Funarte (Fondation nationale des Arts) est chargée des politiques publiques de développement des arts visuels, de la musique, de la danse et du théâtre.

Elle dépend du nouveau Secrétariat de la Culture, désormais placé sous la tutelle du ministère du Tourisme, le ministère de la Culture ayant été supprimé dans le gouvernement de Jair Bolsonaro.