17 heures après sa diffusion sur Youtube, la vidéo a été vue plus d'un million de fois.

Vendredi, Angèle a publié le clip de sa chanson "Oui ou Non", issue de "Brol la suite".

Dans le clip de ce titre, l'artiste tourne en dérision de nombreuses publicités comme celles dédiées aux céréales, aux agences de crédit ou encore aux produits de beauté. La chanteuse en profite également pour se moquer de l'utilisation du liquide bleu dans tous les spots consacrés aux serviettes hygiéniques ou aux tampons pour représenter les règles.

"C'est assez fou"

La parution vendredi de "Brol, la suite", réédition enrichie d'inédits du premier album de la chanteuse belge, "Brol", paru en octobre 2018, est l'occasion d'un bilan. Ce disque de diamant (équivalent de 500.000 ventes) a fait d'elle une star à 23 ans.

Pour en revenir à sa jeune carrière, le 23 octobre Angèle a fêté les deux ans de la sortie de son premier morceau, "La loi de Murphy". Quel mot poserait-elle sur son parcours depuis? "Tsunami, cascade... je vote tourbillon, ce n'est pas que négatif, ça sous-entend que ça peut être très chouette", sourit-elle.

La Belge est devenue une des chanteuses les plus suivies sur les réseaux sociaux (2,2 millions d'abonnés sur Instagram) où elle est très active. Et, en dehors, sa vie privée a du mal à le rester, là encore malgré elle. Sans parler des sollicitations - selfies, autographes, etc - en public.

"Au début j'avais du mal, maintenant je comprends que c'est comme ça. Je pourrais juste arrêter la musique si je veux qu'on me foute la paix, mais je ne veux pas arrêter, j'ai appris à m'adapter".  Ses deux dernières années ont été remplies "à 100%". "Et depuis le mois d'avril et la tournée des Zenith j'ai réalisé que j'avais pris un 'step' (un pas de plus): il y a deux ans, je n'avais même pas une date à Paris, je jouais dans un bar, c'est assez fou", a confié la star à l'AFP.